• Des jeux

    Vous retrouverez ici toutes mes parties photographiées, commentées et annotées depuis septembre 2006. Bon voyage ludique !

  • Une soirée de craquage chez Éric et Karine.


    Je voulais revenir sur Burgle Bros, et je me rends compte que ce jeu est tout de même étonnamment difficile, un poil trop peut-être.

     

    Burgle Bros (première partie)

    À la première partie, nous perdons dès le premier niveau. Mais il faut dire qu'on n'a pas du tout été aidé par la disposition des salles.

    Durée de cette partie : 20 minutes

     

    La deuxième a quand même durée plus longtemps (défaite au deuxième niveau).

    Burgle Bros (deuxième partie)

    Mais là encore, il a fallu sacrément se dépatouiller pour éviter les pièges.

     

    Burgle Bros (deuxième partie)

    On avait commencer à explorer le dernier niveau, pour se répartir les gardes, mais Karine et moi jouions à contretemps, sans pouvoir y faire grand-chose : je faisais ce qu'elle devait faire, et réciproquement.

     

    Burgle Bros (deuxième partie)

    Le dernier niveau, en court d'exploration.

     

    Deux défaites donc, et je trouve le challenge un poil trop élevé.

     

    Durée de la deuxième partie : 1 heure 40 minutes

    Note personnelle : 7/10


    Pour finir, un petit jeu mathématique : il faut trouver la combinaison de chiffres secrète, en posant des questions sur les combinaisons adverses (principe de déduction par élimination). Il s'agit de Break the Code.

    Break the Code

    Les questions sont à choisir parmi les 6 cartes visibles sur la photo.

     

    Break the Code (ma fiche)

    Voici ma feuille de prise de notes : c'est bon, vous avez tout compris à mes gribouillis ?

     

    Un jeu de déduction comme je les aime.

     

    [Victoire]

    Durée de la partie : 30 minutes

    Note personnelle : 8/10


    votre commentaire
  • Beaucoup de jeux aujourd'hui, entre le déjeuner ludique hebdomadaire et la soirée chez Jean-Luc, mais aucune photo. Il vous faudra donc imaginer (surtout si vous connaissez les jeux !)


    Le midi donc, nous avons d'abord fait une partie de Shadows Amsterdam.

    Deux équipes s'affrontent en se déplaçant sur un plateau hexagonal constitué d'images. Il y a un parcours à faire pour chaque équipe, un jouer devant décrire ce parcours aux autres membres de son équipe... à base d'images, et sans commentaire. Cela ressemble donc pas mal à Mysterium, avec un petit côté Codenames.

    Bien sympathique, surtout qu'il se joue en simultané.

     

    [Défaite]

    Durée de la partie : 20 minutes

    Note personnelle : 8/10


    Puis une partie de Las Vegas, le jeu où l'on lace des dés pour braquer des casinos. Très fun, surtout à cinq joueurs, et quand on voit un joueur faire huit 3 sur un lancer !

     

    [Scores non notés (et je n'ai pas gagné)]

    Durée de la partie : 20 minutes

    Note personnelle : 7,5/10


    Le soir, avec Jean-Luc, Guillaume et Pierre, nous avons pratiqué :

    - Land unter : un jeu de plis où l'on doit sauver de mignons petits moutons de la noyade. Et où on essaie, avec les différentes mains, de faire mieux que les autres.

     

    [Points : 4 – 3 – 3 – 2]

    Durée de la partie : 40 minutes

    Note personnelle : 8,5/10

    Joueur Pierre (2) Guillaume (2) Jean-Luc (1) Moi (4)
    Manche 1 0 (5 bouées) 2 (3 bouées) 3 (3 bouées) 0 (5 bouées)
    Manche 2 2 -1 2 2
    Manche 3 1 -1 -1 1
    Manche 4 -1 3 0 -1

    - Mystères : Un tour de table, mais Guillaume n'accroche pas.

    - Set & Match : un jeu de pichenettes sur un court de tennis. Cette fois, c'est moi qui n'accroche pas.


    votre commentaire
  • Retour chez les Gentils pour y découvrir Black Angel, la dernière production Pearl Games.

     

    Black Angel (plateau du vaisseau)

    Nous y incarnons une IA qui traite avec des peuples extraterrestres (en clair on pose des cartes sur le plateau espace ci-dessous), tout en maintenant le vaisseau Black Angel en état (mais il n'y a presque plus de débris, et aucun Ravageur ci-dessus).

    Un peu à l'instar de Troyes, on dispose de dés de différentes couleurs, associés à des actions spécifiques, ces dés pouvant être achetés aux adversaires.

     

    Black Angel (plateau espace)

    L'avancée du vaisseau dans l'espace a été repris dans le jeu Solenia. Beau matériel au passage.

     

    Black Angel (Karine)

    Et chaque joueur dispose d'un plateau personnel, où il y dispose des tuiles de technologie (petites actions bonus, et scoring de fin de partie pour les tuiles noires, un peu dans le style de Bruxelles 1893).

    Pour faire tourner tout ça, il y a 2 séquences possibles : la séquence A permet d'utiliser un dé et d'activer des technologies (grosso modo), la séquence B réinitialise (en défaussant des cartes et en relançant des dés).

    C'est fluide, mais tous les petits points de règles et les nombreux icônes présents un peu partout m'ont gâché mon plaisir de jeu. Et ne parlons pas de Karine (plateau ci-dessus), trouvant le jeu trop hasardeux (par le lancer des dés surtout).

     

    Black Angel (Éric)

    Le plateau d'Éric.

     

    Black Angel (moi)

    Mon plateau, avec deux tuiles technologies avancées expulsées.

     

    [Points : 48 – 44 – 35]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 7/10


    votre commentaire
  • Pour continuer sur cette belle journée, rendez-vous sur la terrasse d'Éric et Karine.


    Nous y faisons une très belle partie de Barrage, un jeu de pose d'ouvriers qui sortira en français à Essen 2019.

    Nous y incarnons des compagnies productrices d'électricité hydraulique, en construisant des ouvrages d'art pour faire descendre l'eau dans les turbines.

    Derrière un mécanisme classique de pose d'ouvriers pour réaliser des actions, toute la richesse du jeu vient de l'élaboration du circuit efficace : pour produire de l'électricité, il faut pomper l'eau dans des barrages jusqu'à ses usines en aval. Pour bien produire, il faut stocker l'eau dans ses barrages (et il n'y en a pas beaucoup de disponible), et si possible, emprunter des conduite partant de haute montagne. Mais faire cela coûte bien plus cher que de le faire sur des terrains moins pentus.

    Barrage

    Ci-dessus, l'état du plateau en fin de partie.

     

    Barrage (mon plateau)

    Car la construction utilise une roue : on indique quel type de construction on va faire, on paye le coût en machines adéquates, et on fait tourner ! On ne récupérera les éléments placés qu'après un tour complet de roue, et cela peut être bien long.

    Ci-dessus mon plateau final, et j'ai réussi à faire un contrat gouvernemental. Par contre, je n'ai pas assez joué sur les revenus.

     

    Barrage (plateau de Karine)

    Le plateau de Karine, qui a beaucoup construit, mais (relativement) peu alimenté (une seule usine sur le plateau).

     

    Barrage (plateau d'Éric)

    Et le plateau d'Éric. Le pouvoir de sa troisième usine construite l'a bien boosté.

     

    [Points : 118 – 67 – 67]

    Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

    Note personnelle : 8,5/10


    Retrouvons maintenant un peu plus de couleurs avec Couleurs de Paris.

    Sous son air familial de mélange de couleurs, c'est un véritable jeu de course et de blocage. Là aussi, c'est un jeu de pose d'ouvriers, les actions tournants à chaque manche, certaines devant disponibles, ou plus, ou moins (le nombre de place pour faire une action varie).

     

    Couleurs de Paris

    Il faut anticiper le déplacement de la roue (que j'ai eu du mal à faire sur cette première partie), sachant qu'un ouvrier est bloqué sur sa case d'une manche sur l'autre.

     

    Couleurs de Paris (Éric)

    Éric nous a largement distancé (il faut dire que le pouvoir de son peintre (déplacer des éléments d'un tableau fini à un autre était bien sympathique).

     

    Couleurs de Paris (Karine)

    Karine n'a terminé aucun tableau.

     

    Couleurs de Paris (moi)

    Quant à moi, j'en ai bien fait un, mais n'ai pas assez avancé sur les pistes de compétences.

     

    [Points : 38 – 12 – 12]

    Durée de la partie : 1 heure

    Note personnelle : 8/10


    votre commentaire
  • Mes deux dernières partie du challenge Terraforming Mars, avec les bonnes règles.

     

    Terrforming Mars (plateau)

    Le premier fut rempli, mais de peu, surtout par le gains des 2 objectifs les plus faciles : bâtisseur et jardinier.

     

    Terrforming Mars (production)

    Des niveaux de productions très honorables.

     

    Terrforming Mars (événements)

    Les événements posés.

     

    Terrforming Mars (cartes bleues)

    L'algue arctique m'a bien aidé à poser des forêts, l'autre carte fut plus circonstancielle.

     

    Terrforming Mars (cartes vertes)

    De bonnes cartes de production (et merci Mohole pour lancer la production de chaleur).

     

    Terrforming Mars (cartes vertes)

    D'autres cartes vertes, servant notamment pour les plantes.

     

    [Points : 104 (56 + 10 + 15 + 14 + 8)]

    Durée de la partie : 30 minutes


     

    Terrforming Mars (plateau)

    La deuxième partie fut une défaite (pas assez de points), mais comme j'ai terraformé, cela me suffit. Il me manquait une ressource pour valider 3 récompenses (propriétaire : OK, mineur OK, themraliste : de peu), mais sans objectifs, difficile de marquer plus de points.

     

    Terrforming Mars (production)

    Mes niveaux de production.

     

    Terrforming Mars (événements)

    Les événements, pour avoir pas mal d'océans.

     

    Terrforming Mars (cartes vertes et bleues)

    Même si les océans ne m'ont pas posé de gros problèmes (cf. carte bleue), ni la chaleur, et encore moins les plantes. Par contre, tout cela rapporte bien peu de points.

     

    [Points : 84 (56 + 0 + 15 + 11 + 2)]

    Durée de la partie : 30 minutes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique