• Des jeux

    Vous retrouverez ici toutes mes parties photographiées, commentées et annotées depuis septembre 2006. Bon voyage ludique !

  • Un jeu de paris, un jeu coopératif, voilà ce que j'ai pratiqué avec mes collègues.


    D'abord Camel Cup, où on parie sur une course de chameaux. Beaucoup d'ambiance, pas mal d'observation, un peu d'ordre du tour. Voilà un petit jeu bien malin, où si on perd, c'est pas trop grave.

     

    [Argent : 25 – 19 – 18 – 15 – 12]

    Durée de la partie : 45 minutes

    Note personnelle : 7,5/10


    Puis Mission pas possible, où nous fûmes trois joueurs à désamorcer adroitement les bombes, en mode normal. On était large (il restait plus d'une minute), la prochaine fois, on visera plus haut.


    votre commentaire
  • Retour des dimanches chez Philippe, avec deux jeux bien inconnus.


    Dans Builders of Blankenburg, nous construisons des bâtiments, afin d'y attirer des clients. Les bâtiments sont de quatre types (résidentiels, commerciaux, religieux et civils). Il y a une phase de mises pour récupérer des matériaux de construction (sur la roue à cinq quartiers), puis on construit des bâtiments (de sa main ou visibles, en bas de la photo). Ensuite les clients occupent les bâtiments, en payant un écot; enfin on peut acheter des ressources et de nouveaux bâtiments à construire.

    Builders of Blankenburg

    Chaque joueur a un pouvoir particulier (le mien me permettait de construire des bâtiments dans des quartiers de couleur différente, mais il ne m'a servi à rien).

    Ce n'est pas le meilleure jeu de ressources, et de lien :

    • il n'est pas du tout ergonomique (vous voyez les emplacements des cartes où poser les bâtiments à construire ?), difficile de retenir ce que demande les clients (ils ont trois lieux de prédilection, et de plus en plus de clients); enfin les ressources demandés par les bâtiments ne sont pas très lisibles sur les cartes (c'est rappelé sur le paravent)
    • et c'est aussi très hasardeux (pioche des bâtiments, événement, arrivée des clients, ordre du tour pas forcément avantageux, sans qu'on ne puisse rien y faire).

     

    Builders of Blankenburg

    David et moi terminons bons derniers, mais on a préférer en rire.

     

    [Points : 25 – 21 – 14 – 14]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 5/10


    Ce fut ensuite The King's Guild, bien plus intéressant.

    Le roi va bientôt mourir, et en tant que chef de guilde, on doit montrer qu'on peut dignement lui succéder.

    À son tour, on peut faire une de ces trois actions:

    • Récolter des ressources (3 identiques, ou 2 différentes)
    • Construire des armures pour les aventuriers, pour récupérer une partie de leur trésor de quête
    • Recruter un personnage et/ou construire une salle, à disposer sur son plateau personnel.

    On score sur certaines séries de trésors, sur les quêtes réalisées, et les points des salles.

    Bien sympa par son efficacité, même s'il est difficile d'estimer les points de chacun.

     

    The KIng's Guild (David)

    Le plateau de David.

     

    The King's Guild (Philippe)

    Celui de Philippe, qui a bien rentabilisé ses salles.

     

    The King's Guild (moi)

    Et le mien, bien vide.

     

    [Points : 92 – 78 – 63 – 61]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 7,5/10

    Joueur David (2) Philippe (1) Olivier (4) Moi (3)
    Sorts 8 3 3 /
    Reliques 5 17 2 15
    Quêtes 8 6 8 7
    Personnages 12 16 9 8
    Salles 45 45 39 33
    Offrandes / 5 / /

    votre commentaire
  • Et narrons maintenant les jeux pratiqués en intérieur (je ne compte pas les parties pratiqués sur les jeux en bois dans la salle spécifique).


    Deux parties d'Istanbul. La première, sur la disposition "chemins courts" fut trop rapide, mon frère ayant bien joué la stratégie argent pour acheter les rubis.

    La deuxième ci-dessous, sur la disposition "chemins longs", fut bien plus intéressante, car tous les aspects furent développés (ressources, argent, mosquées, charrette). Bravo à Amélie pour sa victoire.

    Istanbul

     

    Sur la deuxième partie uniquement :

    [Rubis : 5 – 3 – 3]

    Durée de la partie : 1 heure

    Note personnelle : 8/10


    Une partie d'Azul ensuite, avec une égalité entre ma belle-sœur et moi, mon frère finissant plus loin. Elle lui préfère Sintra, je ne peux pas dire ne connaissant pas le jeu.

    Une belle partie en tout cas.

    Azul

    [Points : 51 – 51 – 35]

    Durée de la partie : 30 minutes

    Note personnelle : 8/10


    Après le dîner, mon frère et moi avons joué à Tortuga, un jeu abstrait avec des tortues. Mais on est resté un peu sur notre fin, ne voyant pas de réelle profondeur au jeu.

    Une soirée enquête GN était organisée pour les 10 ans de l'auberge. J'ai mis beaucoup de temps à rentrer dans la partie, ne sachant pas quoi faire (c'est un jeu coopératif, mais au début, chacun allait quand même dans son coin). Pas mal, mais pas forcément mon genre.


    Avant de se coucher, une partie de Galerapagos. Un jeu coopératif, mais où seul quelques joueurs peuvent espérer gagner. La lute est âpre pour embarquer sur les rares radeaux construits. C'est donc aussi un jeu d'élimination, mais où le fun l'emporte sur la frustration (contrairement aux Loups-garosu, par exemple).

     

    [Défaite]

    Durée de la partie : 30 minutes

    Note personnelle : 7,5/10


    De retour dans le chambre, avant de s'endormir, en jouant sur un lit de 180 cm de large, j'ai présenté Descendance à mon frère.

    Descendance

    Alors que j'ai joué sur le voyage et l'église, mon frère l'emporte grâce à ses nombreuses commandes. L'extension est vraiment recommandé pour ce jeu, car les voyages y sont mieux valorisés.

     

    [Points : 63 – 55]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 7,5/10


    Le lendemain, on commence avec un jeu de pose d'échelles improbables pour décrocher la lune. Un jeu bien poétique, et très sympa.

    Décrocher la lune


    Puis deux parties de Majesty, que j'ai toutes gagnées. Si les attaques ont fait très mal en première partie (au détriment d'Amélie), la deuxième fut un peu moins violente (ci-dessous).

    Majesty

    Une chose est sûre : ma belle-sœur n'aime pas attaquer.


    Pour se détendre, deux parties de Colorpop, où il faut faire en sorte que sa couleur soit la moins visible quand on ne peut plus retirer de pastilles (il ne reste que des couleurs isolées).

     

    Colorpop

    Un jeu tranquille, où ce n'est pas évident de jouer cacher. Et puis, les couleurs se ressemblent tout de même.


    Juste avant le repas, une partie de Panic Island, un jeu de Memory où l'on doit s'échapper d'une île volcanique en 2 minutes, en rassemblant le plus d'animaux possibles. On se sauve à l'ultime seconde, en récupérant la rame.

     

    Très sympa, mais une vidéo serait mieux que des photos !

     

    [Victoire  : 8 animaux sauvés sur 16]

    Durée de la partie : 2 minutes

    Note personnelle : 8/10


    Après le repas, on souhaitait faire une partie de Détectives. Mais on sentait que cela n'allait pas forcément le faire, donc avant de s'énerver, on est plutôt parti sur un Deus.

     

    Deus

    Mon frère, qui a joué concentré autour du village barbare de gauche, n'a jamais pu récupérer la moindre carte militaire ! (avec la variante carte joker, c'était bon, mais on a joué sans).

     

    Deus

    Je m'impose alors, avec mes gains militaires, et les bâtiments verts. Par contre, j'ai eu un peu plus de mal avec les bâtiments bruns.

     

    Une partie très sympathique, pour un week-end qui ne l'était pas moins.

     

    [Points : 69 – 59 – 52]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 8,5/10


    votre commentaire
  • Comme il faisait très beau lors de notre arrivée à l'auberge, nous avons d'abord pratiqué des jeux en extérieur, surtout des jeux de parcours.

    Dans le premier, Piste rouge/Piste noire, il s'agit de monter la bille jusqu'en de la planche en évitant les trous.

    Jeu de parcours

     

    Jeu de parcours

     

    Jeu de parcours

     

    Jeu de parcours

     

    Pour le deuxième, il faut faire suivre les chemins tracés (plus ou moins difficiles) sur la planche. Autant dire que je n'ai pas réussi à faire les boucles pour contourner les trous. Visiblement, je préfère des parcours directs.

    Jeu de parcours

     

    Jeu de parcours

     


    votre commentaire
  • Mon frère et ma belle-sœur m'ont offert un week-end à l'auberge des Voyajoueur, en plein cœur de la Bretagne. Un lieu d'hébergement (avec chambres individuelles, et salle réfectoire) mais surtout un lieu pour jouer !

     

    Le bâtiment

    L'entrée de l'auberge.

     

    L'auberge des Voyajoueurs

    Il y aun grand terrain derrière la maison, idéal pour pratiquer des jeux d'extérieur (jeux de quille, échecs, dame, Puissance 4, et autres jeux de parcours).

     

    L'auberge des Voyajoueurs

    Une grande salle pour des jeux en bois, comme le passe-trappe, les quilles bretonnes, un parcours de billes, etc.

     

    L'auberge des Voyajoueurs

    Mais surtout, à l'étage, la salle des jeux avec sur tout des jeux d'enfants, en bois, au familiaux. Mais c'est très agréable, et les animateurs sont au top. Et je rassure, il y a quelques "gros" jeux.

     

    L'auberge des Voyajoueurs

    Au loin, le bar.

     

    Merci pour ce très beau cadeau, j'y retournerai volontiers !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique