• Deux jeux simples ce midi au travail :

    - Klüster, le jeu d'aimants à disposer dans un cercle, tres retors (satanées attirances !)

    - Welcome, joué à 5, où Ho et moi terminons premier (plus d'expérience !)


    votre commentaire
  • Nouvelle soirée chez Éric et Karine.


    Pour rester dans la thématique de la soirée précédente, un nouveau jeu de pionniers avec Montana.

    Montana (plateau personnel)

    C'est un jeu de course où il faut être le premier à placer tous ses campements. Pour cela, on peut faire une action parmi trois possibles à sont tour de jeu :

    • récupérer un ou deux meeples (pichenette sur une flèche tournante d'une roue)
    • placer ses meeples sur des cases d'action (gains de ressources contre paiements, conversion de ressources)
    • placer des campements (jusqu'à trois par tour, avec des campements bonus si certaines configurations sont respectées)

     

    Montana (plateau des actions)

    Le plateau des actions, pour avoir du minerai, de la pierre, du blé, ou des légumes, mais aussi de l'argent. Au centre, une action d'enchères (à base de légumes) pour faire des transformations de ressources.

     

    Montana (plateau des campements)

    Le plateau de jeu : le coût d'implantation des campements est indiqué sur chaque case. Éric a été le premier à poser tous ses camps rouges.

     

    Le jeu est en fait relativement pauvre, car on peu assez facilement gagner des ressources, et le blocage est difficilement réalisable sur le papier. Une petite déception, donc.

     

    [Campements placés : 10 – 7 – 7]

    Durée de la partie : 45 minutes

    Note personnelle : 6/10


    Puis une partie de Nova Luna, un jeu abstrait de Rosenberg et Von Moorsel.

     

    Nova Luna

    Pour gagner, on doit réaliser des contrats. Un contrat est réalisés si la combinaison (couleurs + nombre) est directement adjacent à la tuile où se trouve le contrat.

    C'est un jeu de gestion du temps (pour la récupération des tuiles), mais néanmoins bien aléatoire par l'arrivée des tuiles. Au moins, Patchwork (dans le style choix de tuiles disposées en cercle) est bien plus intéressant.

     

    [Contrats remplis : 20 – 18 – 17]

    Durée de la partie : 40 minutes

    Note personnelle : 5/10


    votre commentaire
  • Nouvelle soirée à Gentilly, avec une partie de Sierra West. Ce jeu de planification m'intriguait, mais mes amis le connaissait déjà. Heureusement, le jeu propose plusieurs modules de jeu, et ce soir nous allons nous incarner en chercheurs d'or.

     

    Sierra West (montagne)

    Un jeu magnifique avec cette montagne de carte et son plateau personnel aux encoches pour y glisser les cartes qu'on joue.

    À son tour, on arrange les 3 cartes de sa main afin de déterminer le meilleur chemin d'actions pour nos meeples du plateau personnel. Les actions nous permettent de récupérer des ressources, de déplacer notre explorateur sur la montagne et/ou notre chariot, et de construire (soit une cabane pour avoir des petits bonus, soit une carte visible de la montagne, sur laquelle se trouve notre explorateur).

    Pas mal sur le papier, en sachant que ce module valorise l'or stocké sur des chariots.

    Le système de décompte valorise également la progression de notre chariot, ainsi que la progression sur les pistes de ressources (petit plateau en haut à gauche).

    La partie s'arrête lorsque le montagne est vidée de ses cartes.

     

    Sierra West (fin)

    Les cartes de mines dévoilées (associées à l'action de prospection) et l'avancée de nos chariots. Vous voyez également au-dessus la progression sur les autres pistes.

     

    Sierra West (Karine)

    Le plateau de Karine, avec un wagon rempli, et quelques doubles bottes.

     

    Sierra West (Éric)

    Éric n'a pas pu remplir son deuxième wagon.

     

    Sierra West (moi)

    Et je suis grand vainqueur, notamment avec les deux cartes spéciales.

     

    Mes partenaires sont dubitatifs sur le jeu (on ne choisit pas les cartes qu'on pioche), moi, ça me plaît bien.

     

    [Points : 61 – 53 – 43]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 7,5/10

    Joueur Karine (3) Éric (2) Moi (1)
    Cartes 20 15 10
    Bottes 4 2 3
    Or 4 2 5
    Chariot 15 28 36
    Pénalités -6 / -6
    Wagonnets 6 6 6
    Cartes spéciales / / 6

    votre commentaire
  • Un dimanche après-midi chez mes amis de Gentilly, donc avec Éric et Karine.


    Nous avons d'abord commencé par Terraforming Mars et sa dernière extension Turmoil.

     

    Terrofrming Mars (Turmoil)

    Cette extension rajoute une composante "politique" : on fait du lobbying auprès de différents partis du gouvernement mondial, ce qui a deux conséquences :

    • gagner des bonus (principalement des M€) si le parti qu'on soutient est élu (à savoir, dans l'ordre de l'hémicycle de gauche à droite :
      • selon ses badges Construction
      • selon ses badges Science
      • selon ses badges planétaires
      • selon ses badges écosystémiques
      • éventuel gain de NT
      • selon sa production de chaleur)
    • bien se positionner sur les lois à venir (qui peuvent être bénéfiques ou non)

    Un mécanisme pas évident à appréhender dans les premières générations, mais qui est assez sympathique. Ce n'est pas mon extension préférée, car je trouve qu'elle mise encore plus sur les M€ (donc si on a un moteur monétaire efficace, c'est bien).

     

    Terraforming Mars (fin)

    Et justement, Karine a pu avoir un bon moteur d'argent (République de Tharsis avec 3 cités dès l'entame, ça aide). Au contraire, Éric a plus souffert de l'argent pendant la partie.

     

    Terraforming Mars (scores)

    Karine a donc gagné assez largement, et je termine d'un point devant Éric (ma corporation, qui jouait sur les océans, a mis du temps à bien décoller).

     

    Donc, le jeu est toujours aussi bon, mais cette dernière extension est dispensable.

     

    [Points : 75 – 55 – 54]

    Durée de la partie : 3 heures

    Note personnelle : 9/10


    Pour finir l'après-midi, je découvre Salade 2 points. Un petit jeu de carte très malin, qui porte doublement bien son nom : on récupère des cartes légumes, dont le dos représente différentes façons de marquer des points. C'est sans prise de tête, rapide, et bien prenant.

     

    Salade 2 points (Éric)

    Les cartes récupérées par Éric.

     

    Salade 2 points (Karine)

    Karine a joué à fond les poivrons.

     

    Salade 2 points (moi)

    Peu de cartes de scoring, mais de beaux assemblages de légumes.

     

    [Points : 63 – 57 – 56]

    Durée de la partie : 20 minutes

    Note personnelle : 9/10


    votre commentaire
  • Retour des déjeunes ludiques du boulot.


    Le temps du sandwich, un petit Klüster à 4 joueurs : un jeu où il faut positionner des aimants dans une service délimité par une ficelle. Mais il faut éviter d'attirer les aimants déjà posés, sinon on ramasse une belle pile ! Un jeu un peu retors donc, et rapide.


    Puis une partie de Cloud 9, le jeu où l'on monte dans le ciel dans une montgolfière. Très bien avec plusieurs joueurs, et il faut savoir y prendre des risques (mais quand on a en main plusieurs cartes d'une seule couleur, on a tendance à vite descendre).


    Enfin, un petit Dix-huit minutes pour un empire.

     

    Journée du 23 janvier 2020

    Un prend une carte chacun son tour pour (dé)placer des armées sur le plateau, afin de prendre les contrôles des régions.

    Le jeu est en effet assez rapide, mais pas forcément très lisible avec tous les cubes en fin de partie. Et puis, le premier joueur y est désavantagé, je pense.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique