• Avec mes nouveaux partenaires, nous avons fait une partie de

     - Alhambra : Chaque joueur construit une alhambra (vous savez, les palais arabes) en acquérant différents types de bâtiments et en s'efforçant de payer le prix juste pour pouvoir rejouer. 3 décomptes ont lieu dans la partie, où on regarde les majorités pour chaque type de bâtiment (le premier au premier décompte, les deux premiers au deuxième décompte, les trois premiers ont décompte final). On comptabilise également le plus grand mur extérieur.

    Premier décompte : Pierre (joueur bleu) s'en sort le mieux, devant Didier (joueur orange) et moi-même (joueur blanc), ce qui est normal, vu l'état d'avancement de nos constructions.

    Deuxième décompte : Je m'envole, car j'ai beaucoup construit, surtout que j'ai pu plusieurs fois payé le prix juste; au contraire Didier a très peu construit (1 seul bâtiment) et Pierre se maintient.

    Troisième décompte : Il y a eu une lutte acharné autre Pierre et moi pour la victoire finale, mais le premier nommé l'emporte finalement, grâce à de meilleurs classements. Le deuxième décompte aura été fatal à Didier.

    Ci-après, nos alhambras finales :

     

     

     


    votre commentaire
  • Après le cinéma, une petite partie à 4 avant d'aller se coucher. 

    - Carcassonne : Initiation d'un nouveau joueur qui ne rejouera peut-être pas de sitôt. Il faut dire qu'il s'est placé dans un pré que j'ai eu un malin plaisir à entièrement entourer de chemins (gain de 0). En plus, lors du dernier coup de la partie, un autre joueur a réuni deux grands prés avec au total 2 paysans pour lui, 2 pour moi et 1 pour le néophyte, qui n'a ainsi pas engrangé de points. Notre débutant a donc fini dernier (et moi premier).

    A l'avenir, éviter de dégoûter les participants ;-)


    votre commentaire
  • Première soirée jeux organisé à l'appart, après l'entraînement de foot. Nous étions 3, dont un néophyte. 

     

     

    - Carcassonne : Comme vous pouvez le constater, pour ceux qui ne le connaissent pas, chaque joueur pose à son tour une tuile de paysage en respectant certaines contraintes (continuité des villes et des chemins principalement). Ensuite, il peut poser un pion sur un type de paysage (ville, chemin, monastère, pré), qui lui rapportera par la suite des points. L'objectif est bien sûr d'avoir le maximum de points.

    Le néophyte s'est très bien débrouillé, puisqu'il a fini premier ! (ce n'est pas le pion bleu, mais le pion vert - il a pris un tour d'avance) Mais tout s'est joué sur l'avant-dernière tuile, si le joueur bleu (pas moi, j'ai jamais été dans le coup) avait pioché la tuile marqué d'un A, sur la photo suivante et l'avait placé en X, il marquait environ 40 points, le joueur vert en perdant une douzaine. Dommage !


    votre commentaire
  • Avant de repartir sur Libourne, une dernière soirée aux Ludopathes (dans la salle des enfants, avec un décor très fermier).


     

    - Genial : Un très bon petit jeu abstrait de Knizia, où quand on pose une plaque, on compte le nombre de symboles identiques alignés dans chaque direction à partir de la plaque posée - chaque symbole ayant une couleur associée. C'est plus facile à dire que écrire ! Le score final est le même qu'à Euphrat & Tigris : le vainqueur est le joueur ayant le plus de point dans sa couleur la plus faible.

    A ce petit jeu, j'ai gagné (mon score est sur la plaque en bas).


     

    - Gloria Mundi : Deuxième partie, et ce jeu me ravit de plus en plus. Je pense que je ne vais pas tarder à l'acheter.

    Comme le prouve la photo suivante, les scores sont très serrés. Malheureusement pour moi, j'ai fait un trop bon départ, mes adversaires se sont acharnés sur moi, et j'ai fini troisième.


    votre commentaire
  • Le soir, soirée à la MdJ pour découvrir des nouveautés d'Essen.

     

    - Gloria Mundi : Nous sommes à la fin de l'époque romaine, lors de sa décadence et de l'invasion barbare. Chaque joueur s'efforce d'être le premier à atteindre l'Afrique, en construisant des bâtiments pour, soit se déplacer plus vite, soit avoir davantage de ressources. Tout en faisant en sortir de faire des offrandes aux barbares pour qu'ils n'avancent pas, ou au contraire pour (essayer de) détruire un maximum de bâtiments adverses. Le joueur le plus près de l'afrique a gagné.

    C'est un jeu qui m'a tout de suite intéressé : les règles sont simples, il y a du matériel, c'est un très beau jeu, et c'est sympa de fuir devant l'ennemi !

    J'ai fini deuxième (pion noir sur la photo ci-après).

     


     

    - Die Säulen der Erde : Chaque joueur participe à l'édification d'une cathédrale, en acquérant des artisans qui rapportent des points de victoire selon certaines ressources. Après l'acquisition de celles-ci, les joueurs placent des maîtres d'oeuvre sur le plateau pour avoir certains avantages.

    C'est un magnifique jeu, qui reprend quelques principes de Caylus, mais l'ordre d'arrivée quasiment identique des artisans lors de chaque partie, me font craindre un non renouvellement des parties. De plus, certaines cartes personnages (qui procurent des avantages) ont l'air plus puissantes que les autres.

    J'ai fini dernier.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique