• Dernière journée à Valmeinier, l'occasion pour moi de découvrir trois jeux.


    Tout d'abord Le temps des moissons (dont vous pouvez voir ci-dessous le jeu du fils de Yoann).

    Le temps des moissons (Siegfried)

    Nous sommes de vaillants agriculteurs du milieu du 20e siècle. Nous devons développer notre ferme pendant 4 années qui se décompose en trois phases principalement :

    • Pioche de 6 cartes dans 4 tas (les champs pour générer de la nourriture, le bétail pour transformer la nourriture en argent, les constructions pour obtenir des bonus permanents, les bâtiments pour scorer en fin de partie)
    • Draft et pose des 6 cartes (on peut aussi prendre des château d'eau et des silos, gagner de l'argent; c'est une phase ressemblant beaucoup à 7 Wonders)
    • Récolter (dépenser de l'eau contre de la nourriture, échanger la nourriture contre de l'argent ou des points.

    On score nos bâtiments après 4 années, et il faut avoir le plus de points.

     

    Un jeu assez simple à appréhender, mais il faut bien prendre en compte toutes les informations sur les cartes qui passent. Et c'est un jeu qui prend de la place.

     

    Le temps des moissons (Christine)

    La ferme de Christine.

     

    Le temps des moissons (moi)

    Et la mienne.

    Un jeu que je repratiquerai avec plaisir.

     

    [Points : 60 – 52 – 49 – 45]

    Durée de la partie : 1 heure 45 minutes

    Note personnelle : 7/10


    Puis je fais une partie de Carpe Diem. On sent que c'est un jeu de Stefan Feld, par ses multiples façons de scorer, et ses 25 bâtiments ayant chacun leur usage propre.

    Carpe diem

    Mais je n'ai pas du tout aimé, le trouvant trop alambiqué :

    • par l'ergonomie très très mal pensé (merci les couleur très proches, mais cela sera revu dans la nouvelle édition)
    • par le déplacements des pions autour d'un heptagramme pour récupérer les tuiles, qui font faire des nœuds au cerveau
    • par le positionnement des cartes objectifs (les 12 cartes visibles sur le plateau) : à la fin de chaque manche, on en score 2 orthogonaux de son "choix"; et si on veut les meilleurs emplacements, il faut se battre !
    • et par les bonus de son plateau personnel, si on arrive, par miracle, à faire le bon bâtiment dans le bon alignement.

    Bref, passé la première manche, je n'avais qu'une hâte, en finir ! Je trouve que les Châteaux de Bourgogne étaient bien mieux conçus.

     

    Carpe diem (mon plateau)

    Mon magnifique plateau final.

     

    [Points : 113 – 93 – 90 – 84]

    Durée de la partie : 1 heure 45 minutes

    Note personnelle : 3/10


    Enfin, une partie de Clank!, soit un deckbuilding dans un jeu de donjon.

     

    Clank

    On se déplace dans le donjon (plus on va profond, meilleurs sont les gains, mais plus il est difficile de remonter) et on achète des cartes pour mieux s'équiper. La règle du bruit (les fameux Clank) est bien pensé, et j'ai passé un agréable moment.

     

    Clank

    À gauche mes cartes sans points, à droite mes points !

     

    [Points : 83 – 79 – 70 – 58]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 7/10


    votre commentaire
  • Après une nouvelle grosse journée de marche, je n'ai joué qu'à trois jeux.


    Tout d'abord une présentation du Bien et du Malt à Christine et un autre joueur.

     

    Le Bien et le Malt (Christine)

    Christine a su faire le dos rond, en récupérant ce que nous laissions et en se concentrant sur le côté ombragé et les tonneaux.

     

    Le Bien et le Malt (Christine)

    Pour ma part, j'ai joué les activations en acquérant de grosses tuiles, mais je récupèrerai de petits tonneaux en complément.

    Une victoire partagée entre elle et moi, donc.

     

    [Points : 35 – 35 – 12]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 8,5/10


    Puis Riverboat. Lors de chaque manche, les joueurs, à tour de rôle, décident de la phase qu'ils souhaitent initier parmi :

    1. Placer des agriculteurs sur son plateau pour préparer des champs
    2. Planter des céréales (au sens large) dans les champs
    3. Récolter les cultures et charger les marchandises dans les bateaux
    4. Prendre une tuile objectif
    5. Scorer

    Chaque phase procure un bonus à son initiateur.

    Riverboat

    Je n'ai pas beaucoup aimé le jeu, car j'ai vu qu'il fallait plutôt privilégier de grandes cultures au lieu d'une relative dispersion. Car plus on livre d'un type de produits, plus on peut prétendre à de bons bateaux, et récupérer les précieux meeples verts de scoring.

    Riverboat (mes scorings)

    En plus, comme je ne connaissant pas les tuiles de score, j'en ai pris des pas terrible, et me suis retrouvé irrémédiablement distancé. Je n'ai donc pas accroché plus que ça, au contraire de mes camarades.

     

    [Points : 157 – 152 – 141 – 105]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 5/10


    Heureusement, on finit plus en douceur avec Die Tavernen im Tiefen Thal.

    Die Tavernen im Tiefen Thal

    Contrairement à la partie précédente, les revenus étaient plus difficiles à générer. Mais Yoann s'en est mieux sorti que nous, faisant un excellent dernier jour.

     

    [Points : 112 – 95 – 94 – 92]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 8/10


    votre commentaire
  • Une grande journée de jeu encore, puisqu'aujourd'hui je ne marchais pas.


    J'ai fait deux parties de La Granja.

    La Granja solo

    La première en solo, histoire de passer le temps. Pedro m'a bien embêter au marché, et je finis sur un petit 55 points.

     

    La Granja duo

    La deuxième avec Christine, où tout s'est merveilleusement bien déroulé pour moi. Il faut dire que mes deux assistants m'ont bien aidé dès le départ : le maçon pour payer moins cher les extensions, mais surtout l'empaqueteur pour avoir une livraison supplémentaire (ou plus exactement, une livraison gratuite avant les payantes). J'ai ainsi pu faire beaucoup de charrettes et quelques commerces. Pour Christine, qui redécouvrait le jeu, le manque de charrettes s'est fait sentir, même si elle marquait des points en se faisant expulser du marché.

     

    [Points : 81 – 58]

    Durée de la partie : 1 heure

    Note personnelle : 9/10


    J'ai aussi découvert Ganymède. Un jeu rapide d'exploration spatiale, qui se déroule en trois phases :

    Ganymède

    1. placer des meeples sur la Terre
    2. les envoyer sur Mars
    3. puis les placer dans des vaisseaux sur Ganymède

    Un jeu rapide, et simple, qui est une course (on s'arrête au quatrième vaisseau parti).

    Je me suis bien défendu avec mes expéditions amoindries (qui nécessitaient un meeple de moins), mais à voir avec la pratique, et l'observation du jeu des adversaires, pour leur couper l'herbe sous le pied.

     

    [Points : 18 – 17 – 17 – 8]

    Durée de la partie : 30 minutes

    Note personnelle : 7/10


    J'ai aussi fait une partie de Century Orient, qui reprend le principe d'échange et conversion de ressources de Century, premier du nom, mais ici en se déplaçant avec son bateau d'île en île.

    Century

    J'ai trouve cela plus plat que la version cartes, malgré les bonus des comptoirs, car les déplacements y sont lents, et il faut donc bien préparer ses conversions.

    Century (vainqueur)

    Ci-dessus les livraisons du vainqueur.

     

    [Points : 69 – 65 – 65]

    Durée de la partie : 45 minutes

    Note personnelle : 5/10


    J'ai retrouvé Yoann et Christine autour d'une partie d'Yspahan.

     

    Yspahan

    On n'a pas tellement joué sur la caravane, par contre les souks ont été bien remplis, notamment celui du coffre (le souk à 12 points a été occupé à chaque semaine).

    Toujours aussi plaisant à pratiquer.

     

    [Points : 80 – 66 – 65 – 61]

    Durée de la partie : 1 heure

    Note personnelle : 7,5/10


    Et pour finir, en soirée, une partie de Bruges.

    Bruges

    Ce fut la partie la plus agressive que j'ai pratiqué : on n'arrêtait pas de se filer des dangers ou de perdre des personnages ou ouvriers.

    Je n'ai pu avoir aucune majorité, alors qu'un joueur s'est spécialisé dans la pose de personnages (pas loin d'une quinzaine)?

     

    Bruges (mes personnages)

    Mais j'arrive tout de même à m'imposer, grâce aux points pris régulièrement, et à la forte valeur de mes personnages posés.

     

    [Points : 64 – 59 – 57 – 51]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 8/10


     

    J'allais oublier : j'ai encore fait une partie de Mission pas possible en solo, mais que j'ai gagné : 75 points (en mode débutant)


    votre commentaire
  • Après une grosse journée de marche, je ne joue qu'en fin d'après-midi, mais pas vraiment à des jeux légers.


    Tout d'abord Lewis & Clark.

    Lewis & Clark

    Je n'avais pas trop aimé le jeu à sa sortie, surtout à cause de sa longueur, et que le moteur de cartes pour avancer rapidement pouvait être long à se mettre en place. Heureusement, Christine (la personne qui m'a souvent accompagné dans mes parties) a placé un raccourci dans les montagnes, ce qui permet d'aller plus vite.

    J'ai réussi à faire une petite combo de transformation de pirogues en chevaux, mais trop lente, et je termine dernier.

     

    Lewis & Clark (mon plateau)

    Ci-dessus mes ressources en fin de partie.

    Le système est original, mais il y a tout de même pas mal d'aléa dans l'arrivée des cartes, et c'est tout de même long.

     

    [Positionnement à l'arrivée : 0 – -5 – -10 – -12]

    Durée de la partie : 1 heure 40 minutes

    Note personnelle : 7/10


    On enchaîne avec une nouvelle partie de Reykholt, mais cette fois à 4 joueurs.

    Reykholt

    Ce fut une partie plus intéressante (avec la possibilité de se partager les services), avec plus de possibilités d'actions, mais le dernier tour semble primordial. À voir sur d'autres parties, ce que je ne manquerai pas de faire, puisque j'ai maintenant la boîte du jeu.

     

    [Tables atteintes : 6 tomates – 5 carottes – 5 choux – 5 choux]

    Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

    Note personnelle : 8/10


    Et après le dîner, une partie de Teotihuacan, où l'on a beaucoup construit la pyramide.

    Teotihuacan

    Il y a de grands écarts de points, et, comme pour Tzolk'in, j'y ai bien du mal à avancer sur les temples. Notons que le joueur rouge a pas mal joué les améliorations, et Christine les technologies, mais notre empressement à construire la pyramide l'a pas mal pénalisé.

     

    [Points : 151 – 113 – 112 – 102]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 8/10


    votre commentaire
  • Beaucoup de jeux en solo aujourd'hui, notamment en matinée. Heureusement, je trouverai par la suite d'autres joueurs.


    J'évoque d'abord les jeux pratiqués avec moi-même :

    - Mission pas possible : une défaite enregistré, et 37 points récoltés.

    - Très futé (dont on voit la feuille de score ci-dessous). J'ai pu obtenir plusieurs "+1", finissons la catégorie orange. Mais le secteur vert n'est pas assez développé.

    Très futé solo

    Au total : 225 pts tout de même.

    - Une partie de Le Havre.

    Le Havre

    J'ai pu faire pas mal de fer, mais pas assez de transformations pour bien exporter. Je fais un petit 180 points : 34 en argent, 20 en bateaux, 126 en bâtiments.


    Narrons maintenant mes parties multijoueurs.

    - La route des vignes : Comme pour, par exemple, Welcome, il s'agit de dessiner sur son plateau une route indiqué par une carte.

    La route des vignes

    Il s'agit de relier les raisins aux villages, ainsi qu'aux châteaux. On connaît le village décompté à chaque manche, mais on doit s'adapter au tirage de route. Je préfère Welcome, car on peut y tenter plus de choses.

    [Points : 51 – 47 – 46 – 41 – 20]


    - Level up : une amélioration du rami, où l'on doit réaliser des combinaisons pour augmenter d'un niveau (le thème : atteindre la Lune). Pas mal, mais un peu longuet (il y a 8 contrats à honorer).

    [Niveaux atteints : 8 –  6 – 5 – 3]


    Puis je pratique l'un des nombreux jeux de récolte de la semaine : Reykholt.

    Reykholt

    Comme à Loyang, on dispose de champs de plus ou moins grande taille pour cultiver des légumes. Avec ceux-ci, nous devons nourrir les touristes se pressant à nos tables. C'est un jeu de poses d'ouvriers, plus simple que Loyang, mais 2 joueurs n'est pas la meilleure configuration.

    [Table atteinte : 5 choux – 5 champignons]


    Puis une partie de Little Town à 2 joueurs, avec une lutte de tous les instants. Et mieux vaut jouer dans le territoire de l'autre pour profiter de ses bâtiments.

    Little Town

    [Points : 58 – 51]


    Enfin, une partie de Très futé à 4 joueurs : 195 – 183 – 172 – 160


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique