• Toujours le long de l'Erdre, toujours dans le parc de la Desnerie, mais en allant plus au nord, jusqu'à l'autoroute Océane.

    Chemin forestier

     

    Petite barrière

     

    Berges de l'Erdre

     

    Port-la-Blanche

     


    votre commentaire
  • Cette fois-ci, on longe l'Erdre, depuis la base nautique de Port-Barbe, jusqu'au château de la Desnerie.

    Depuis le ponton de Port-Barbe

     

    Cormoran

    Bonjour, M. le cormoran !

     

    Et encore de belles couleurs automnales le long des berges.

    Boules de houx

     

    Dans le parc de la Desnerie

     

    Couleurs automnales

     

    Parc de la Desnerie

     

    Parc de la Desnerie

     

    Houx

     

    Port de Charrette

     


    votre commentaire
  • Mais il n'y a pas que des parties ludiques pratiquées avec ma mère pendant ce deuxième confinement, il y a aussi les promenades de la fameux rayon d'un kilomètre autour du domicile. Et de ce côté, je suis bien loti, puisqu'on à accès à deux rivières !

    Quelques photos de la première, plutôt sauvage, à savoir le Gesvres.

    Le Gesvres

     

    En forêt

     

    Parc de l'Hôpitau

    Et les belles couleurs automnales de début novembre.


    votre commentaire
  • Un peu plus de nature dans cette deuxième partie du parcours, en commençant par cette très mignonne petite place parisienne.

    Place parisienne

     

    Les boulangers

    La fresque des boulangers, créée pour une Exposition universelle (des années 1930, si je me souviens bien).

    En face du square où se trouve cette œuvre, cette devanture de restaurant donne vraiment envie de s'arrêter, non ?

    Restaurant

     

     

    Boulevard Arago

    Une demeure un peu atypique sur le boulevard Arago.

     

    En longeant ce boulevard, on passe devant la Cité fleurie, ancien lieu artistique (comme en témoignent ces entrées et ces larges fenêtres). Maintenant, c'est un lieu de résidence.

    Ateliers de la Cité fleurie

     

    Des peintures murales très poétiques, le quartier est connu pour cela.

    Peinture murale

     

    Peinture murale

     

    Maison du Peuple (Armée du Salut)

    Un immeuble de l'Armée du Salut, pour aider les personnes en difficulté, donc.

     

    Quelques essais de macros de fleur. Plutôt poétique, non ?

    Rose

     

    Roses

     

    Rose

     

    On se dirige maintenant vers la place d'Italie, et on passe à côte d'immeubles charmants, du moins de l'extérieur.

    Immeuble-maison

     

    Hôtel de la reine Blanche

    L'hôtel de la reine Blanche. Il faudra que je le visite, un jour.

     

    Tour Croulebarbe

    C'est moche, non ? Je vous présente le tout premier gratte-ciel parisien, construit à la fin des années 1950. Le sixième étage devait être un espace public pour admirer le paysage, mais, là, c'est ouvert à tout vent. Il s'agit de la tour Croulebarbe.

     

    Rue de Croulebarbe

    Voici une bâtisse beaucoup plus accueillante, en tout cas.


    votre commentaire
  • Parcours

    Profitons des rares jours de beau temps en cette automne 2020 pour faire une balade dans le XIIIe arrondissement.

     

    Institut de paléontologie humaine

    Et on commence avec l'Institut de paléontologie humaine, dont l'inscription ci-dessous vous raconte la genèse.

    Histoire de l'IPH

     

    Façade de l'IPH

    La belle façade d'entrée de l'institut, avec ses cinq baies vitrées. Et ci-dessous, le blason monégasque au-dessus de la porte (bon, passer sous un crâne, ça doit faire bizarre...).

     

    Blason monégasque

     

    Et surtout, une longue série de bas-reliefs fait le tour du bâtiment. Les photos ci-dessous vous montrer quelques exemples des scènes représentées.

    Bas-relief

     

    Bas-relief

     

    Bas-relief

     

    Bas-relief

     

    Bas-relief

     

    Bas-relief

     

    Mais on ne trouve pas que des scènes préhistoriques sur les immeubles parisiens : ce visage nous observe du coin de l'œil :

    Sur un immeuble

     

    Derrière l'institut, voici une loge maçonnique mixte. Je vous laisse lire l'inscription sur le bâtiment.

    Loge maçonnique

     

    Jeanne d'Arc

    Une autre statue de Jeanne d'Arc dans la capitale.

     

    On descend la rue Geoffroy-Saint-Hilaire, connue pour son ancien marché aux chevaux. On passe d'abord devant l'ancien pavillon royal de surveillance du marché.

     

    Pavillon du marché aux chevaux

     

    Fronton du pavillon

    On peut repérer, sur la fronton, la couronne royale (le pavillon date du XVIIIe siècle), ainsi que la grue (symbole de la patience) et le coq (symbole de la vigilance).

     

    Marché aux chevaux

    Et le bâtiment de l'ancien marché, maintenant immeuble de logement. Il a conservé ses enseignes.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique