• Journée du 10 janvier 2010

    Journée galette, et j'en ai pris des belles !


    Tout d'abord, la découverte d'Elektro Manager, à 5 joueurs.
    01 - Elektro Manager (usine de départ)
    On développe son usine (ci-dessus) en acquérant des machines plus perofrmantes, ou des robots libérant de la main-d'oeuvre, tout en veillant à son stockage. Il faut aussi économiser de l'énergie, en investissant dans des appareils électroniques performants.

    02 - Elektro Manager (marché)
    Mais tous ces appareils, présentés ici par type, seront libérés au bon vouloir des joueurs. D'où l'intérêt d'être tôt à jouer, quitte à payer cher les tuiules qui nous intéressent.

    03 - Elektro Manager (marché du premier tour)
    Voici un exemple de marché au premier tour de jeu (sur 5) : Beaucoup de machines et de robots, moins d'économiseurs d'énergie.

    Voyons maintenant les situations de chacun, en remontant le classement.

    04 - Elektro Manager (moi)
    Je me suis développé bien tardivement, souffrant de dépenses d'énergie assez importantes. ET, tout comme Laurent, j'ai investi au denrier tour dans une tuile qui m'a plus coûté que rapporté. En plus, j'ai fait du kingmaking sans le savoir. J'y reviendrai.

    05 - Elektro Manager (Laurent)
    Laurent a dû en plus libérer un espace supplémentaire pour augmenter son stockage, insuffisant pour gagner beaucoup d'argent.

    06 - Elektro Manager (Karine)
    Pour Karine, ce furent des tuiles intéressantes qui lui passèrent sous le nez, n'ayant pas de revenus suffisants, donc ne pouvant pas beaucoup rivaliser pour les enchères.

    07 - Elektro Manager (JL)
    Jean-Luc a eu un bon développement mais, comme pour tout le monde, mon coup fatal du troisième tour lui a coûté la partie.

    08 - Elektro Manager (Eric)
    Mon coup fut de libérer un stockage de 3 caisse, juste pour Eric, alors premier joueur. Il a pu ainsi tranquillement se développer, et prendre une avance confortable sur nous.

    [Argent : 249 – 225 – 201 – 184 – 175]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes


    Puis je fais découvrir Hansa Teutonica à Karine, toujours en configuration 5 joueurs. Elle a eu beaucoup de mal à voir ce qu'il fallait faire. En ce qui me concerne, j'ai beaucoup souffert du manque d'actions.

    09 - HT

    [Points : 40 – 34 – 28 – 25 – 20]

    Durée de la partie : 1 heure 50 minutes

    Joueur

    Fin de partie

    Jetons bonus

    Lignes complètes

    Coellen

    Contrôle de villes

    Clés

    Jean-Luc (3)

    12

    3

    /

    /

    10

    3

    Laurent (2)

    12

    3

    4

    /

    10

    5

    Karine (4)

    4

    /

    8

    8

    4

    1

    Eric (1)

    21

    1

    4

    /

    10

    4

    Moi (5)

    13

    1

    /

    /

    4

    2


    Enfin, une partie difficile de SchinderHannes à 4 joueurs + 1. Difficile car expliquer les règles d'un jeu essayé il y a 3 mois, quand les règles ne sont pas disponibles en français... Quand tout est dans l'interprétation des cartes, ce n'est vraiment pas évident. Bilan mitigé au final.
    Les différents méfaits du bandit :
    10 - SchinderHannes

    [Points : 24 – 21 – 20 – 15]

    Durée de la partie : 1 heure


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :