• Journée du 19 avril 2015

    Aprsè ma promenade, direction Eric et Karine, pour présenter des jeux qui ne conviendront pas à l'ami Pierre. Il devient de plus en plus exigent, le bougre !


    Marco Polo tout d'abord, un bon vieux jeu à l'allemande.

    Marco Polo (mise en place)

    On lance 5 dés, qu'on va positionner à tour de rôle sur les actions disponibles. Da bas en haut :

    • cartouche-jaune : gagner des ressources
    • prendre des contrats
    • gagner 5 PO (sous les tuiles personnages)
    • aller au marché récupérer des ressources
    • voyager
    • les actions des cartes villes, si on s'y est préalablement implanté.

    Plus des actions secondaires (modifier les valeurs de nos dés, réaliser des contrats, acheter les dés noirs)

    Le principe d'activation fait penser à Bora-Bora : pas de surcoût pour le premier à y venir; plus on met des dés élevés, plus l'action sera forte; surcoût pour les autres joueurs à venir).

     

    En plus, les personnages ont des pouvoirs vraiment puissants (dans notre partie : départ de Pékin, et non de Venise; marchand (on gagne des ressources); 2 pions voyageurs; plus de maisons à poser; pas de surcoût pour les actions), même si, pour notre partie, on a remarqué que les voyages coûtaient bien cher.

     

    Marco Polo (en cours)

    Une situation en cours de partie, avec l'empilement des dés.

     

    Marco Polo (fin)

    Fin de partie, avec Eric (rouge) et moi (bleu) bien loin au score, quand cela s'est joué à peu de chose entre Karine et Pierre.

     

    Un jeu comme je les aime, tout simplement.

     

    [Points : 58 – 54 – 41 – 36]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 8,5/10


    Une petite partie ensuite des Poilus, le jeu coopératif sur la Première Guerre Mondiale.

    Les Poilus

    On a gagné assez facilement, je dois dire.

     

    [Victoire]

    Durée de la partie : 30 minutes

    Note personnelle : 8/10


    Enfin, une partie d'Abracada Quoi ?

     

    Abracada Quoi ?

    On a 5 tuiles numérotées devant bous, visibles uniquement des autres joueurs. A son tour, on applique un sort (en fait on cite un chiffre). Si on a bon, le sort s'applique (généralement mouvais pour nos adversaires), sinon le sort se retourne contre vous. On défausse alors la tuile, puis on en prend une autre.

    Un jeu de déduction et de prise de risque, sans prise de tête, rapidement torchée par Eric. Seul Pierre n'a pas aimé (trop moulesque).

     

    [Points : 8 – 2 – 1 – 1]

    Durée de la partie : 30 minutes

    Note personnelle : 8/10

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :