• Journée du 27 septembre 2020

    Un bel après-midi ludique chez mes amis gentils, avec le retour de Pascal, qui nous présente Tekhenu.

     

    Tekhenu (mise en place)

    Un très bon jeu de stratégie, relativement simple (comparativement à Teotihuacan). On récupère à tour de rôle un dé pour faire, soit une action de production (couleur du dé principalement), soit l'action liée au secteur où on a pris le dé, à savoir, dans le sens horaire :

    • Construire une statue
    • Construire une colonne dans un temple
    • Construire un bâtiment autour du temple
    • Gagner du bonheur
    • Prendre des cartes (à effet immédiat ou permanent, ou encore de décompte)
    • Construire un atelier/carrière et augmenter son niveau de production.

    Toutes les 4 prises de dés, on vérifie sa balance (tribunal de Maât), qui redéfinit l'ordre du tour.

    Toutes les 8 prises de dés (donc après 2 tribunaux), on procède au décompte, zone par zone.

    Et après le deuxième décompte, la partie s'achève.

    C'est clair, c'est net, c'est précis, bref voilà un jeu qui m'a bien conquis !

     

    Tékhenu (fin de partie)

    La fin de la partie, très favorable à Pascal : il faut dire aussi qu'il a eu un très bon concours de circonstance : il devait scorer sur les statues dédiées aux dieux. Il les a toutes construites, avant même le premier décompte, ce qui lui assurait 64 points ! Et comme il y a un bénéfice pour ces statues, lorsque l'action associée au dieu est réalisée, il a pu aussi bien se placer sur le reste. La prochaine fois, on se fera moins avoir.

     

    Tekhenu (le temple)

    La zone finale du temple, avec les colonnes et les bâtiments construits. J'y suis peu représenté.

     

    Tekhenu (population)

    Les niveaux de bonheur et de population, qu'il m'a été difficile de bien monter (je devais récupérer des cartes technologies, celles à effet permanent, et cela dépend de son niveau de bonheur).

     

    Tekhenu (ateliers et carrières)

    Les ateliers et carrières, fortement occupés par Éric, mais qui n'y a aucune majorité (2 pour Karine, 2 pour moi).

     

    Tekhenu (Karine)

    Le plateau de Karine, avec les papyrus et pain bien développés.

     

    Tekhenu (Pascal)

    Le jeu de Pascal, où la production de granite (utile pour les statues) est logiquement bien avancée.

     

    Tekhenu (Éric)

    Conséquence logique des constructions d'Éric : ses niveaux de production sont au maximum. Mais vu son investissement, ce ne fut pas assez rentable.

     

    Tekhenu (moi)

    Et mon plateau, avec 5 technologies, pas assez utilisées.

     

    [Points : 107 – 80 – 70 – 59]

    Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

    Note personnelle : 9/10

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :