• Entrons maintenant dans l'enceinte de l'abbaye, dont voici une maquette (hors Sainte-Marie-Madeleine).

    Maquette

    L'abbaye est atypique, car elle est (était plutôt) double : confrérie de sœurs et de frères, régie par une abbesse. Peu commun au XIIe siècle ! Elle a bien sûr subi beaucoup d'agrandissements au cours de son millénaire d'existence.

     

    Entrée

    Comme cette cour d'honneur (et d'entrée) du XVIIIe, avec les écuries à gauche.

     

    En se promenant dans le parc potager, une vue sur Saint-Lazare.

    Monastère Saint-Lazare

     

    Monastère Saint-Lazare

     

    Ci-dessous la chapelle Saint-Lazare, siège actuel d'un bar.

    Chapelle Saint-Lazare

     

    Cloître de Saint-Lazare

    Le restaurant, haut de gamme bien sûr, est installé dans le cloître de Saint-Lazare.

     

    Infirmerie Saint-Benoît

    Ci-dessus, l'infirmerie Saint-Benoît, ci-dessous la chapelle dédiée à ce saint.

     

    Chapelle Saint-Benoît

     

    Et pour finir, l'abbaye, configurée en prison de 1804 à 1963.

    Maquette de la prison

     


    votre commentaire
  • Dernière grand sortie touristique avant de reprendre les études, la visite de l'abbaye royale de Fontevraud au sud-est de Saumur.

     

    Vue en 3D

    Sur cette vue aérienne (agrandissable en cliquant sur l'image), le domaine de 14 hectares est imposant.

    La commune de Fontevraud-l'Abbaye a aménagé une aire de pique-nique avec vue sur le village. Et on a en effet une très belle vue sur les coteaux et les bâtiments du bourg (vous verrez mieux en cliquant sur l'image).

    Panorama du village

     

    L'église abbatiale et le réfectoire se détachent bien dans le décor.

    Abbaye de Fontevraud

     

    Avant de visiter l'abbaye, découvrons les autres monuments religieux de la ville, avec l'église Saint-Michel, richement ornée grâce au prestige de l'abbaye du temps de sa splendeur.

    Église Saint-Michel

    Déjà, la galerie donne le ton.

     

    Nef

    La nef, avec deux autels latéraux (en voici un ci-dessous).

     

    Autel latéral

     

    Voûte de l'autel central

    Le plafond de l'abside et l'autel au tabernacle doré.

    Autel central

     

    Dans une chapelle latérale (dédiée à Saint-Joseph), un tableau offert par les demoiselles de France (les filles de Louis XV) en remerciement à leur instruction reçue au monastère par les moniales.

    Autel de la chapelle Saint-Joseph

     

    En remontant l'allée depuis l'église, on arrive à la chapelle funéraire Sainte-Catherine, et sa lanterne des morts.

    Chapelle funéraire Sainte-Catherine

     

    Avant de découvrir l'abbaye, une vue aérienne du site. Il y avait 4 monastères à Fontevraud : 3 pour des moniales, et 1 (Saint-Jean-l'Habit, détruit après la Révolution) pour les hommes. Les moniales avaient le Grand-Moûtier, Saint-Lazare (accueil des lépreux, qui accueille aujourd'hui un restaurant) et Sainte-Marie-Madeleine (pour les "filles repenties", lieu actuel de l'hôtel).

    Vue aérienne

     


    votre commentaire
  • Beaucoup d'œuvres au programme.

    Ainsi, installés en 2016, un artiste raconte, à travers des automates en bois, la rencontre d'un homme et une femme, en raccord avec les commerces concernés. Bien sûr, c'est mieux en vidéo, mais je n'en mets pas sur mon blog (trop difficile).

     

    Le Baroudeur

    Une marcheuse au bar du voyage.

     

    Tête-à-tête

    De tendres bisous au-dessus d'un café.

     

    Reprisage

    Repriser des vêtements pour une mercerie, par exemple.

     

    Place Foch

    Au bout de la rue, la place Foch et trois monuments emblématiques de Nantes : la cathédrale, la porte Saint-Pierre et la statue de Louis XVI.

     

    Jardin d'enfants

    Au Jardin des plantes, les enfants peuvent jouer au milieu de pots de fleur géants.

     

    Mais le jardin recèle d'autres trésors artistiques, hors cadre du VAN.

    Le serpent

    Un serpent ou un renard.

    Le renard

     

    Mais surtout, sur la montagne (petite butte du parc), on s'amuse à recenser les oiseaux multicolores dans les arbres (au moins une bonne trentaine), réalisés par des écoliers et des retraités.

    Oiseau

     

    Oiseau

     

    Oiseaux

     

    Dernière œuvre, de loin la moins réussie cette année : un toboggan le long des remparts du château. Mais, réalisé en acier, on ne peut pas le prendre quand il pleut (non couvert), quand il fait relativement chaud (descente trop rapide) et il faut venir en pantalon, chaussettes et chaussures fermées (risques de brûlures). Autant dire qu'il n'a pas souvent marché.

    Toboggan du château

     

     

    Château des ducs

    Et pour finir, une vue sur le château depuis la place Saint-Pierre.


    votre commentaire
  • Les Ludopathes font leur rentrée, je suis également présent pour l'avant-dernière soirée avant ma propre rentrée.


    On découvre tout d'abord un jeu KickStarter, donc en peu d'exemplaires (avant une probable réédition en cette fin d'année 2017) : Wildcatters.

     

    Wildcatters (mise en place)

    Nous représentons des compagnies pétrolières qui investissent aux quatre coins du globes pour trouver des gisements de pétrole et les transporter vers des raffineries. C'est un jeu de gestionnaire (l'argent est en flux plus que tendu) mais aussi d'actionnaires (les actions des compagnies passent rapidement d'un joueur à l'autre, car c'est la monnaie principale du jeu !). Très déroutant. En effet, on paye des actions pour se déplacer et on donne des actions quand les adversaires livrent nos raffineries ! Sachant qu'il y a des décomptes de majorités dans les actions de chaque compagnie, ce n'est pas forcément facile de bien tout maîtriser.

     

    Wildcatters (premier décompte)

    Après 5 tours (sur 7), il y a un décompte, principalement axé sur les actions, mais également sur les livraisons par continent (système de majorité). Les barils sont livrés quand les raffineries sont pleines, et le propriétaire de la raffinerie récupère des actions.

     

    Wildcatters (fin de partie)

    Nouveau décompte en fin de partie, et les écarts sont assez larges. On n'a clairement pas utilisé tout le potentiel du jeu (aucune action dans les zones neutres, l'Amérique du Nord n'a jamais été exploitée...) mais c'est probablement une de mes meilleurs jeux "boursiers".

     

    [Points : 75 – 69 – 60 – 54]

    Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

    Note personnelle : 8/10


    Ensuite, nous faisons une partie d'Amyitis, avec l'extension. Si j'étais assez bien parti (prise rapide du deuxième niveau de caravane), le déplacement d'un cran supplémentaire du chameau a complètement déréglé mon jeu. Et finalement, je n'apprécie pas spécialement le non-déplacement automatique du premier joueur, et donc de la procession. Bref, le jeu de base me convient amplement. J'en connais un qui va être content de lire ça !

     

    Amyitis

    Sur la partie, Ronan (irrigateur+Marduk à fond) s'impose de peu devant Stéphane (plutôt planteur).

     

    [Points : 60 – 58 – 46 – 34]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 6/10


    votre commentaire
  • Une chapelle isolée sur la commune de Lizio, qui accueillait les pèlerins de passage : Sainte-Catherine.

    Chapelle

     

    Préau

    Un beau préau pour se reposer.

     

    Fontaine

    Et une fontaine bien cachée derrière la chapelle.

    Panorama de Sainte-Catherine

    Un coin bucolique, non ?


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires