• Un jeu ancien, un jeu récent, voilà le programme de cet après-midi chez Jean-Luc.


    Le jeu récent est Troyes Dice. Si j'y ai cette fois-ci bien expliqué le dé noir, il y a eu une autre erreur de règles sur les bonus des habitants (les trois premiers n'ont lieu que si la colonne est complète). Il y a donc eu des scores assez élevés. Un jour, j'arriverai à y jouer avec les bonnes règles !

    J'ai un peu raté le coche en début de partie, en ne prenant pas des pièces, ce qui a pu me jouer quelques tours plus tard.

     

    [Scores non significatifs]

    Durée de la partie : 1 heure

    Note personnelle : 8/10


    Le jeu moins récent est Egizia. Où, encore une fois, il y a eu une erreur de règles (on pouvait conserver plus d'une carte Sphinx quand on en prenait).

     

    Egizia au début

    Un jeu d'ouvriers, où l'on descend le Nil. On peut ainsi produire plus de pierre (pour les constructions) ou de blé (pour nourrir ses ouvriers). Après cela fait, on construit dans les différents lieux.

    Un jeu relativement simple, donc.

    Egizia à la fin

    Les scores sont forcément très disparates, car fortement liées au nombre de cartes Sphinx prises par chacun des joueurs.

     

    [Scores non significatifs]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 7/10


    votre commentaire
  • Deux parties de Carcassonne avec ma mère, la première avec la rivière, la deuxième avec les denrées. Et une victoire partout. Si les paysans ont bien sûr été un élément important pour nos victoires respectives, ma mère a aussi réussi à faire de grandes villes lors de la deuxième partie.


    votre commentaire
  • Un après-midi jeu d'ambiance chez les Gentils, avec l'ami Tonio.

    La découverte tout d'abord de Kosmopolit : dans un restaurant, des clients du monde entier nous commande leur plat dans leur langue. La serveuse enregistre les commandes, le maître d'hôtel les transfère aux cuistots, qui doivent trouver l'ingrédient principal. C'est vraiment sympa, et ce doit être encore plus dur à plus de joueur (le coup de chaud dans la cuisine), et avec les missions augmentant en difficulté (plus de clients, plus de tables, plus de zones géographiques). Ici, l'application mobile y est pleinement justifié.

     

    Puis quelques parties de Fiesta de los Muertos, où le principe du téléphone arabe. Y jouer avec quelques contraintes rend le jeu plus dur (une contrainte, ok; au-delà, il n'y a plus vraiment de fun).


    votre commentaire
  • Une semaine plus tard, Je retrouve cette fois-ci Jean-Luc, Guillaume et Ericka, pour une belle partie des Vicomtes du Royaume de l'Ouest.

    Vicomtes du Royaume de l'Ouest

    Le plateau central est, je trouve, de toute beauté, avec un château du plus bel effet (mais la prochaine fois, on mettra les sections du bon côté).

     

    Le plateau de Guillaume

    Le principe est simple, et indiqué sur la ligne marron de son plateau : on décale les cartes pour en introduire une nouvelle, puis on décale son marqueur noir de corruption si des crânes sont visibles. On déplace ensuite son chevalier de la valeur de la nouvelle carte puis on réalise une action selon le lieu d'arrivée (gain de ressources, construction d'un bâtiment, placement de pions au château, gain de parchemins). Puis on peut acheter une nouvelle carte. On résout un éventuel conflit de corruption, et on complète sa main.

    Le jeu est bien fluide, mais n'incite pas vraiment à jouer sur le vice : le gain associé est trop faible en regard des pertes encourues (et en plus, on avantage ses adversaires).

    Ci-dessus, le développement de Guillaume, qui nous a largement battu.

     

    Le plateau d'Ericka

    Le plateau d'Ericka, avec beaucoup de constructions.

     

    Le plateau de Jean-Luc

    Le plateau de Jean-Luc, qui a surtout fait des parchemins.

     

    Mon plateau

    Et le mien, où j'ai plutôt chercher à jouer au château, mais un peu tard.

     

    [Points : 76 – 64 – 52 – 45]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 7/10


     

    Et pour finir la session, deux jeux d'ambiance : Le truc le + et Top Ten. Je découvrais ce dernier, où l'on doit établir un classement selon les réponses des uns et des autres. C'est pas mal, mais je trouve Le truc le + encore plus loufoque.


    votre commentaire
  • Avec cette nouvelle année, je suis rentré sur Paris. Couvre-feu oblige, je ne peux voir mes amis que les après-midis de week-end. Et c'est ainsi que je me retrouve chez Éric et Karine pour une partie de Monasterium.

    Plateau de Monasterium

    Il s'agit ici de déplacer sa charrette afin de placer ses différents disciples dans les monastères (dans l'église, les bâtiments ou le cloître. Pour cela, on prendre un lot de dés de même valeur dans un pool commun pour réaliser l'action associée (placer un disciple, gagner des ressources, déplacer sa charrette). Cela a donc un petit côté Santa Maria (oui, je joue avec un pool commun de dés à Santa Maria).

     

    Plateau personnel de Monasterium

    Placer les disciples permet aussi de débloquer d'autres actions de la colonne (un peu comme Signorie). Donc, plus on place de disciples, plus on devient fort. Sauf que ça coûte assez cher (la colonne de gauche indique le coût de placement selon le lieu).

     

    Partie de Monasterium en cours

    Ah, le soleil illumine le plateau !

     

    Monasterium (fin)

    Fin de partie après trois manches, et il y a de grands écarts ! Il faut dire que Karine et moi n'avons pas placé beaucoup de disciples, et Karine a voulu se concentrer uniquement sur les premiers monastères, ce qui n'était pas payant.

     

    Objectifs de Monasterium

    Les tableaux d'objectifs : quatre réalisés par Yoann et Éric, deux par moi, un par Karine.

     

    Plateau d'Éric

    Le plateau final d'Éric, avec 16 disciples envoyés (et 2 bonus) et un vitrail complet.

     

    Mon plateau

    J'ai également un vitrail complet, mais n'ai placé que 10 disciples, dont 1 bonus.

     

    Pas simple à appréhender lors d'une première partie, mais le jeu est bien intéressant. Je dis oui pour en faire d'autres.

     

    [Points : 135 – 108 – 85 – 84]

    Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

    Note personnelle : 8/10


    votre commentaire