• Quelques jours passés à Nantes pendant le pont de l'Assomption m'auront permis de connaître des lieux méconnus.

     

    Cheminée des échevins

    Une artiste peintre, dans le cadre du Voyage à Nantes, a décidé de mettre en relief cette cheminée, très connue des Nantais. Ici se trouvait l'ancienne maison des échevins.

     

    Pièces interdites dans le château de Nantes

    Et voici un plan du château des ducs de Bretagne, qui vous permettra de situer ce que je vais parler par la suite.

     

    Vieux Donjon

    Et on commence par rentrer dans la plus vieille tour du château, celle dite du Vieux Donjon (alors que c'est une tour de défense), sur la gauche. Plusieurs constructions y ont été accolées, dont la plus récente est la Conciergerie. Quand on prend l'escalier, on remarque bien les différentes époques successives.

     

    Dans le Vieux Donjon

    Nous voici en haut de la tour, où une terrasse en pente a été construite il y a plusieurs décennies pour faire glisser la pluie. La charpente fut installée plus tard, et vous pouvez remarquer une ancienne âtre.

     

    Logis

    De retour dans la cour, une belle vue sur les bâtiments les plus imposants : le Grand Logis (qui date de François II de Bretagne), la tour de la Couronne d'Or (contemporaine d'Anne de Bretagne) et le Grand Gouvernement, réaménagé sous Louis XIV.

     

    Fenêtre

    Nous, cette fenêtre ne donne pas sur la chambre d'Anne de Bretagne (elle est dans la tour de la Rivière !) mais sur la bibliothèque des employés du château.

     

    Tour de la Couronne d'Or

    Nous voici au pied de la tour de la Couronne d'Or. Nous monterons jusqu'à la deuxième loggia, puis sur la terrasse du toit. Et le vertige m'aura encore pris, mais j'arriverai tout de même à en profiter.

     

    Vue depuis la loggia

    Vue sur la cour intérieure depuis la loggia : Conciergerie à gauche, Harnachement à droite.

     

    Cheminée

    Une belle cheminée, dans une petite pièce.

     

    Pièces interdites dans le château de Nantes

    Vue nantaise depuis la terrasse (image agrandie en cliquant dessus) depuis la cathédrale jusqu'à la gare et la tour LU.

     

    Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

    La cathédrale de Nantes, à demi-masquée par les cheminées du château.

     

    Hôtel-Dieu

    Vue sur l'Hôtel-Dieu.

     

    Terrasse de la tour

    La terrasse (peu large) de la tour depuis la tour du Port.

     

    Sortons maintenant du château.

    Sculpture

    Lire permet de s'évader, semble dire cette sculpture.

     

    Tour LU

    Un des nombreux nids d'un artiste japonais, toujours dans le cadre du Voyage à Nantes.


    votre commentaire
  • Une petite soirée chez Jean-Luc, avec l'ami Pierre, qui accepte de jouer à une nouveauté !


    Et ce fut Little Town, dont la simplicité de jeu, associée à une belle profondeur, a beaucoup plu à Jean-Luc.

    Little Town

    Comme vous pouvez le voir, la partie fut très serrée, mais Jean-Luc a pu s'imposer grâce à la disposition de ses bâtiments violets. Et pourtant, il lui reste encore beaucoup de bois ! Pierre s'est concentré sur la ressource éponyme, en se faisant une petite combinaison de bâtiments en bas à droite. Pour ma part, je m'incrustais à peu partout !

     

    [Points : 56 – 53 – 52]

    Durée de la partie : 45 minutes

    Note personnelle : 8,5/10


    Nous avons ensuite fait une partie des Architectes du Royaume de l'Ouest, un jeu de pose d'ouvriers très atypique.

    Architectes du Royaume de l'Ouest

    Ici, la prison n'a pas fait beaucoup de dégâts, même si Pierre, une fois passé du côté du vice dans la piste, n'a pas réussi à l'en sortir, ce qui l'a ralenti.

     

    Architectes du Royaume de l'Ouest

    Pour ma part, j'ai commis l'erreur, dans mes dernières actions, d'aller chercher un nouveau bâtiment (ouvrier bleu à gauche), plutôt que de prendre des ressources afin de construire un bâtiment de ma main. Et cela m'a coûté la victoire, comme vous allez le voir sur les scores ci-après.

    Un très bon jeu, aux parties toujours différentes.

     

    [Points : 31 – 30 – 25]

    Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

    Note personnelle : 8/10


    votre commentaire
  • Un après-midi ludique chez Pierre-Beri, cela faisait bien longtemps que ça ne m'était plus arrivé. Nous en avons profité pour jouer à trois jeux en C.


    Un Codenames duo en attendant le troisième larron, et la partie fut perdue au cinquième tour. Et pourtant, j'avais donné "jaune - 5" comme premier indice de la partie, mais le tigre nous aura mis dedans.


    Puis nous faisons une partie de Comuni.

    Comuni

    Pour rappel, on prend des cartes pour se développer dans 4 domaines :

    • l'économie (jaune) pour gagner de l'argent, et mieux participer aux futures enchères
    • la culture (blanc) pour construire de meilleurs bâtiments
    • la religion (violet) pour gagner des pèlerins (ça retire des dégâts, notamment)
    • l'armée (noir) pour se défendre contre les invasions.

     

    Comuni (mes cartes)

    Comme vous pouvez le voir, j'ai surtout joué sur le militaire, mais ce fut trop lent : j'ai subi les premières invasions, ce qui explique les quelques points de retard sur la première photo.

    Bien sympa, mais difficile à sortir, voilà pourquoi mon exemplaire est en vente. Si certains sont intéressés, rendez-vous sur Okkazeo !

     

    [Points : 33 – 33 – 29]

    Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

    Note personnelle : 7,5/10


    Puis une partie de China, qui est la réédition de Kardinal und König. Mais avec quelques ajouts, comme par exemple le plateau biface selon le nombre de joueurs.

     

    China

    C'est un jeu de majorité, à la fois sur les pagodes (dans les régions) et sur les conseillers (entre les régions). Sur ce dernier point, je me suis fait bouffer (une seule liaison rentable, sur quinze possibles).

    Un jeu à pratiquer de temps en temps, même si on peut parfois pester avec la pioche, quand on a trois cartes différentes.

     

    [Points : 70 – 60 – 50]

    Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

    Note personnelle : 7,5/10


    votre commentaire
  • Pour finir ce mois de juillet, j'accepte de découvrir Conan, le jeu de Frédéric Henry, qui a lancé, au moins dans le monde francophone, la mode des jeux à financement participatif. Il faut dire que le jeu, avec ces nombreuses figurines, ses dés spéciaux, et ses scénarios multiples, sans oublier le reste du matériel, compte plus qu'un bras.

    J'ai dait une partie avec Pascal, contre Éric : on incarnait deux personnages chacun (Conan, un mage, un voleur et une prêtresse) quand notre hôte incarnait l'ennemi.

    Conan

    L'objectif était dans ce scénario de trouver et délivrer une princesse (c'est-à-dire l'emmener hors du village) en un temps imparti (8 tours de jeu, si je me souviens bien).

    Grosso modo, chaque personnage dispose de points d'action, pour se déplacer, combattre, fouiller, etc.

    Ce jeu d'heroic fantasy est pas mal (il y a vraiment une stratégie à élaborer, quelles monstres combattre, etc.) mais j'ai trouvé que, dès la fin du premier tour, on n'avait aucune chance de gagner. Et comme ce n'est pas vraiment mon style de jeu, ça m'étonnerait que j'en refasse des parties.

     

    [Défaite (princesse trouvée mais non sortie)]

    Durée de la partie : 3 heures

    Note personnelle : 6/10


    votre commentaire
  • Gîte des Viellettes

    Voici le gîte des Viellettes, reprend un jeune homme depuis quelques années. C'est le troisième lieu d'hébergement à avoir changé récemment de propriétaire, après le centre de vacances d'Arrens et le refuge d'Haugarou.

     

    Salon

    La grande pièce du salon avec un coin cheminée. Nous y déjeunons à l'abri et au chaud.

     

    Réfectoire

    Le réfectoire. Six personnes dormaient dans le refuge ce soir-là : un retraité français et un couple d'Australiens faisant le GR 10, et un couple de Californiens en vadrouille. Il y a donc eu des conversations intéressantes.

     

    Dortoir

    Et deux photos du dortoir.

    Dortoir

    Pas encore une excellente nuit, mais je pense que c'était surtout dû au très mauvais temps annoncé pour le lendemain : de la pluie toute la journée, alors qu'on avait une étape de 8 heures de marche, 1200 mètres de dénivelé positif, 1500 mètres de dénivelé négatif !

     Mais pour savoir comment cela a continué, il va falloir aller sur mon autre blog.


    votre commentaire