• Soirée du 20 janvier 2015

    Normalement, c'était une partie de Pathfinder qui était convenue. Mais comme ce n'était pas confirmé, c'est finalement une partie de Patchistory que je pratique avec Philippe.

     

    Philippe (ère 1)

    Au premier tiers du jeu, Philippe a de la nourriture et de l'argent.

     

    Moi (ère 1)

    Je suis pour ma part plus diversifié.

     

    Philippe (ère 2)

    En deuxième ère, Philippe a pu faire une route commerciale, et est toujours aussi fort sur l'argent.

     

    Moi (ère 2)

    Quand je construis beaucoup de bâtiments culturels (mon manque d'argent ne me permet pas forcément d'avoir la tuile que je souhaite, et ce n'est pas le relais de commerce qui arrivera à inverser la tendance).

     

    Philippe (ère 3)

    La fin de partie, avec beaucoup d'ouvriers débloqués pour Philippe (merci Karl Marx).

     

    Philippe (tableau)

    Les indicateurs de Philippe, avec un haut niveau d'agriculture et de revenus.

     

    Moi (ère 3)

    Comme il n'y a eu aucune guerre, j'ai pris la Cité Interdite. Mais ce n'est pas suffisant pour compenser mon manque d'ouvriers.

     

    Moi (tableau)

    A peu près les mêmes niveaux que Philippe, mais bien tardifs.

     

    La configuration 2 joueurs est intéressante, mais souffre de quelques bémols. En positif, ce sont des enchères à poings fermés sur une tuile, puis on choisit son côté. Mais en négatif, l'argent y est important (on a ainsi la tuile que l'on souhaite), moins vrai à plus de joueur (il y a des médianes), et le système de décomptes des cartes est très particulier (seul le joueur majoritaire sur le critère marque des points, donc on met tous ses votes sur le critère où l'on mène).

     

    [Points : 186 – 163]

    Durée de la partie : 3 heures

    Note personnelle : 8,5/10


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :