• Soirée du 23 novembre 2009

    Découverte d'Egizia, dans une configuration 4 joueurs. C'est une création du collectif qui a déjà commis Comuni, illustré par Franz Vohwinkel, donc autant vous dire que c'est un peau jeu (une photo viendra dans un prochain article).
    Je définis ce jeu comme étant un "Caylus-like light" car :
    - Il y a une route d'actions qui permet d'upgrader ses ouvriers, de se poser sur des chantiers de construction de monument, d'acuqérir des cartes donnant des bonus, de la nourriture ou des pierres. Principales différences avec Caylus : on ne peut que descendre la route (en l'occurrence le Nil) et les actions sont faites immédiatement.
    - Quand on construit, on marque de spoints et il y a souvent des bonus.
    - La carrière et le marché peuvent être assimilés aux faveurs : plus on progresse, plus on on obtient des avantages.

    Mais c'est plus simple que Caylus, on se creuse moins la tête.

    Maintenant le principe :
    - Après avoir fait ses actions, on doit nourrir ses ouvriers selon leur force; si on n'y arrive pas, on perd des points (oui, ça ressemble à Agricola pour le coup)
    - Puis on construit : soit au Sphinx (objectifs en fin de partie), soit dans les autres monuments (tombeaux, obélisque, pyramide, temple) qui ont chacun des avantages qui leur est propre.
    - Enfin, on marque de spoints selon ses constructions et ses participations.
    - Après 5 tours, on déocmpte les Sphinx, ainsi que d'autres trucs, et il faut avoir le plus de points.

    Une bonne impression générale.

    [Points : 90 – 80 – 75 – 67]

    Durée de la partie : 2 heures


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :