• Soirée du 25 avril 2019

    Une bien bonne soirée chez Jean-Luc, avec la participation exceptionnelle de Pierre.


    J'ai d'abord découvert CIV. C'est un jeu de cartes et de majorité. À son tour, on pose une carte, puis on peut appliquer les effets temporaires et permanents des cartes devant soi. Il y a 6 familles de cartes, l'effet permanent se déclenche quand on a suffisamment de cartes de la couleurs (au moins 3 à 3 joueurs, si je me souviens bien). Par contre l'effet temporaire est un sacrifice : on doit défausser la carte pour l'appliquer. Et comme c'est un jeu de majorité (victoire immédiate à 7 cartes dans une couleur, ou décompte des majorités à l'épuisement de la pioche), on essaye plutôt de se défausser des couleurs minoritaires. Mais tous les pouvoirs étant intéressants, ce n'est pas si simple que cela.

    CIV

    Pour la première partie, j'ai gagné à l'hégémonie scientifique, Jean-Luc ayant oublié de me contrer.

     

    CIV

    La deuxième partie était plus serrée : décompte des majorités, et victoire de Pierre.

     

    Un bon jeu de cartes, mais qui nécessite plusieurs parties pour s'approprier les différents pouvoirs.

     

    [Victoire, puis défaite]

    Durée des parties : 30 minutes

    Note personnelle : 7,5/10


    Puis on fait une partie d'Olympos avec l'extension, un très bon petit jeu de conquête-développement.

     

    Olympos (plateau)

    Jean-Luc termine bien loin derrière, ayant eu beaucoup de mal a appréhender les nouvelles merveilles (les réductions d'étoiles dans les colonnes de développement ne s'appliquent plus pour elles). Je n'ai pas été trop gêné par mes adversaires, bien qu'il y ait eu une petite perte de temps mutuelle avec Pierre pour le territoire stambouliote (merveille avec du bois).

     

    Olympos (technologies)

    J'ai axé ma partie sur la pierre, prenant 4 développements sur 5, et la merveille (du jeu de base, donc avec réduction) associée. Pierre a surtout joué côté droit, Jean-Luc s'est plus dispersé.

     

    Olympos (Jean-Luc)

    Sept développements, mais aucune merveille pour Jean-Luc. Et son théâtre n'a pas été si rentable que cela.

     

    Olympos (Pierre)

    Pierre a beaucoup joué sur les technologies, trois lui rapportant des points supplémentaires.

     

    Olympos (moi)

    Six développements pour moi, mais deux merveilles, qui me permettent de gagner.

     

    [Points : 52 – 49 – 32]

    Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

    Note personnelle : 9/10


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :