• Soirée du 25 mars 2016

    Christophe-Docky étant de passage sur Paris, nous nous sommes retrouvés au Meisia, pour une soirée très sympathique.


    Les auteurs de Paris 1800 étaient présents, nous avons découvert ce jeu, avec un couple. 3 Romantiques donc, contre 1 Moderne, moi.

    Le Moderne, ou plutôt Haussmann, doit reconstruire les quartiers de Paris. Les Romantiques, eux, doivent l'en empêcher, en faisant la révolution (des émeutes, qui deviennent des révoltes, qui deviennent ensuite des révolutions potentielles).

    Pas évident du tout à jouer, j'ai en plus fait un mauvais démarrage, ne sécurisant pas ma source de revenu. Et difficile, sans argent de construire. Le temps passant, je ne voyais pas comment remonter la pente, et mon plaisir s'est complètement évanoui, j'avais envie de tout arrêter, ce qui est bien rare.

    L'auteur s'est alors substitué, et nous a montré, pendant quelques tours, comment débloquer la situation. Donc la situation n'était pas désespérée.

    Mais voilà, une mauvaise première expérience, surtout dans la frénésie de parutions ludiques actuelle, est rédhibitoire. Je ne suis pas vraiment près de remettre le couvert, et Docky non plus ne s'est pas vraiment amusé.

    J'ai tout de même eu l' "honneur" de faire vivre le premier abandon aux auteurs. :-)

     

    [Partie non terminée]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 5/10


    Je fais ensuite découvrir Nippon à Christophe, ma première partie à moins de 4 joueurs.

     

    Nippon

    Une partie très serrée (Docky ne s'impose qu'avec 3 points d'écart), riche d'enseignements :

    • La règle "N tuiles par ville" permet de maintenir la tension tout au long de la partie
    • Il faut davantage gérer ses petites valeurs d'influence
    • Les contrats sont bien plus jouables (7 pour Docky, 4 pour moi)
    • On est plus sur le même type d'usine (pour concurrencer son adversaire) que sur la spécialisation
    • Une durée de partie très raisonnable.

    Nippon (moi)

    J'ai surtout misé sur de gros multiplicateurs en fin de partie; il faut dire aussi que Christophe passait souvent après moi sur le marché local.

     

    Un excellent jeu, vivement une partie à 3 joueurs !

     

    [Points : 158 – 155]

    Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

    Note personnelle : 9/10


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :