• Soirée du 7 novembre 2016

    Une soirée à Terre de Jeux, pour leur animation mensuelle.


    Pour commencer doucement, on découvre Kingdomino.

    Comme son nom l'indique, on récupère des tuiles composés de deux cases paysages et, quand on les ajoute à notre royaume, il doit y avoir au moins un paysage en commun entre la nouvelle tuile et une case adjacente.

    A la fin de la partie (soit après 12 tours, pour constituer un carré de 5x5 cases), on compte les points : pour chaque paysage formé, on marque C*n points,o C est le nombre de couronnes dans le paysage, et n le nombre de cases du paysage.

    Kingdomino

    J'ai ainsi largement battu mes adversaires : 22 points de champs, 15 points de forêts, 4 points de montagnes, 10 points de marais.

     

    Facile à jouer, le principe de récupération des tuiles est malin (si on a une mauvaise tuile, on a plus de chance d'en récupérer une bonne au tour suivant), et des règles additionnelles très légères rendent le jeu, bien intéressant à la base, un poil plus tactique. Idéal pour tout le monde.

     

    [Points : 51 – 36 – 27]

    Durée de la partie : 15 minutes

    Note personnelle : 8,5/10


    Puis je fait une nouvelle partie de Railroad Revolution. Dans l'article précédent, vous aviez une photo du plateau de jeu, cette fois-ci, je m'attarde davantage sur le plateau personnel.

    Railroad Revolution (plateau personnel)

    En haut, le matériel à notre disposition (les maisons pour les gares et bureau de télégraphe, les bâtons pour les rails).

    En dessous, le s4 types d'action :

    • Construire une gare (reliée à notre réseau, en payant le coût de la ville, et cela nous fait souvent gagner un ouvrier)
    • Poser deux rails (400$ + 100 $ par triangle adjacent aux cases de construction)
    • Poser un bureau de télégraphe (gratuite, permet de gagner des actions de la compagnie de télégraphe, utiles pour le marché, et on a aussi un bonus en défaussant un ouvrier)
    • Gagner de l'argent en défaussant un élément de construction de notre plateau, et on peut également retourner un train (soit pour avoir un bonus, soit pour pouvoir marquer 8 PV en fin de partie).

    Selon l'ouvrier joué, celui-ci nous procure un bonus :

    • l'ouvrier blanc permet de promouvoir un ouvrier (on place un ouvrier sur l'une de nos deux tuiles Etape (visibles juste au-dessus du plateau) synonymes du développement de notre compagnie de chemin de fer)
    • l'ouvrier violet permet de marquer (indirectement) des points : en retournant un achetant un train, en changeant d'ouvrier (utile pour la promotion), en grimpant sur les pistes de performance
    • l'ouvrier orange est un vrai comptable : soit on économise de l'argent, soit en en gagne
    • l'ouvrier gris permet d'avoir un bonus : le gein de la première place, une activation de marché, ou une préparation de celui-ci
    • l'ouvrier bleu améliore l'action que l'on fait (doublement du bonus souvent)

     

    Lors de cette partie, j'avais décidé de jouer sur le télégraphe.

     

    Railroad Revolution (fin)

    Et cela m'a bien réussi (il ne me manque qu'un bureau), et j'ai été au plus court (pratiquement) pour rejoindre la Côte Ouest.

     

    Railroad Revolution (plateau personnel)

    J'ai déclenché la fin de partie et cela m'a été profitable, dans ma concurrence contre le joueur bleu, bien positionné également.

     

    Un très bon jeu, vraiment, de WYG.

     

    [Points : 307 – 296 – 225 – 223]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 9/10

    Joueur Stéphane (2) bleu Manu 1 (4) rouge Manu 2 (3) noir Moi (1) jaune
    Côte Ouest 45 / / 60
    Gares 45 36 72 12
    Bureaux 63 54 9 63
    Étapes 80 62 120 88
    Trains 32 40 16 48
    Télégraphe 31 31 8 36

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    lepatoune
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 13:23

    je dois avouer que tu nous appâtes bien avec railroad, néanmoins j'ai peur d'un jeu un peu autiste (pas trop d'affrontement ou inter-action sur les poses de rail/gare) cela se ressent-il dans le jeu ?

    2
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 18:09

    C'est vrai qu'il n'y a pas d'interaction directe, au sens où tout le monde peut progresser sur les pistes de performance, tout le monde peut faire des bureaux de télégraphe, tout le monde peu placer des gares, tout le monde peut oser des rails, donc ps de tension de ce côté. Par contre, il y a un bonus au premier arrivé, et le choix des ouvriers spécialisés est très important (ils sont en nombre limité), et si tu veux jouer les étapes, il faudrait développer ton réseau en fonction. Sans oublier le marché, qui peut bien t'aider si tu es préparé.

    Donc, certes, il n'y a pas d'interaction directe, mais de quoi embêter ses petits camarades. Donc l'interaction est plus cachée que dans d'autres jeux de la gamme. Personnellement, comme tu le vois, ça ne me dérange pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :