• Théâtre : critique 8

    La méthode Grönholm est une comédie cinglante sur le monde du travail, et plus particulièrement les tests de sélection à l'embauche. Quatre personnes (trois hommes et une femme) postulent pour un poste de directeur commercial dans une multinationale. Ils se retrouvent dans une salle de réunion et, après qu'ils aient plus ou moins lié connaissance, une enveloppe leur informe qu'une des quatre personnes est un espion puisque c'est un salarié de la société. Ils ont 10 minutes pour le démasquer. S'en suit tout un panel de mise en situation (professionnel ou non), comme par exemple un évêque, un homme politique, un clown et un torero qui se trouve dans un avion en perdition avec un seul parachute. A eux de se montrer convaincant pour l'avoir.

    On rit aux réparties féroces que les prétandants s'envoient en pleine figure, et on en ressort avec de belles interrogations sur le monde du travail et la compétition acharnée qu'il y a dans le secteur privé, et qui se développe aussi dans le secteur public.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :