• Reprise des déjeuners ludiques au travail. Évidemment, avec les précautions sanitaires qui s'imposent, on déjeune séparément, puis on se retrouve dans une salle de réunion, distanciation sociale oblige.

    Cela ne nous empêche pas de bien nous amuser, avec de nombreuses parties de The Crew, où l'on s'arrête après la septième mission.


    votre commentaire
  • Panneau

    Quittons les étangs pour longer la Bièvre Vive.

     

    La Bièvre Vive à Buc

     

    La Bièvre Vive à Buc

    Très campagnard, non ? Un endroit très agréable, surtout que les joggeurs ne sont plus de la partie !

     

    Buc

    Un vrai décor de carte postale.

     

    Église de Buc

    L'église de Buc, plutôt récente. Il y avait une statue à voir, mais je n'allais pas rentrer en pleine messe.

     

    Chat curieux

    Coucou !

     

    Fontaine

    Et on arrive aux arcades, en passant devant cette vielle fontaine.

     

    Aqueduc de Buc

    Ces arcades acheminaient l'eau jusqu'au parc de Versailles. Il n'est plus en fonction aujourd'hui, mais il pourrait, vu son état de conservation !

     

    Aqueduc de Buc

     

    Plaque historique

    Un bel ouvrage qui a plus de trois siècles, tout de même !

     

    Balisage

    Et je m'arrête pour ce jour à l'entrée de Jouy-en-Josas.

     


    votre commentaire
  • Parcours de la Bièvre

    Un topo-guide me permet de suivre la Bièvre, depuis sa source (près de Sain-Quentin-en-Yvelines) à son embouchure (pas loin de la gare d'Austerlitz). Il me faudra quelques jours pour faire le parcours, voici ma première sortie. Beaucoup d'étangs seront longés, avant de passer au pied d'un ouvrage d'art (j'y reviens de le prochain article).

     

    Allée de Saint-Quentin

    Sortie de la gare de Saint-Quentin, je traverse un parc pour rejoindre la Bièvre.

     

    Qiant-Quentin-en-Yvelines

    Cela permet d'observer l'architecture de cette ville nouvelle.

     

    Parc

    Promenade matinale, en ce mois de septembre très estival.

     

    Bois des Roussières

    Heureusement, on est souvent  l'ombre, comme ici dans le bois des Roussières.

     

    Je rejoins alors le premier des quatre étangs du jour : l'étang des Roussières, où des canes en profitent pour se nettoyer.

    Canes

     

    Étang des Roussières

     

    Premier passage sous un tunnel.

    Tunnel

     

     

    La Bièvre

    Derrière, on longe le petit ruisseau de la Bièvre, avant de passer devant la fontaine restaurée des Gobelins (au-delà de la barrière, j'ai pu voir un jeune cerf se restaurer).

     

    Fontaine des Gobelins

     

    Le sentier longe par la rive nord l'étang du Moulin à Renard, ce qui me permet d'observer ce héron à l'affût.

    Héron

     

    Étang du Moulin à Renard

    Petit panorama sur l'étang du Moulin à Renard (que j'avais déjà longé il y a quelques années).

     

    Étang du Val d'Or

    Troisième étang : celui du Val d'Or. Bien sûr, en ce dimanche matin, je croise beaucoup de joggeurs et autres vététistes.

     

    Étang de la Geneste

    Enfin, l'étang de la Geneste, et son déversoir.

    Étang de la Geneste

     

    Déversoir de la Geneste

     


    1 commentaire
  • Une soirée chez Jean-Luc, avec Guillaume.


    Après avoir découvert la refonte de jeu écossais, j'ai voulu revoir la première version. Voici donc une partie de Glen More.

     

    Glen More (Guillaume)

    On y prend clairement moins de tuiles, mais au moins un identifie plus rapidement le type de chaque tuile, malgré les contraintes. J'y suis arrivé dernier, en ayant clairement raté mon dernier tour (je pensais que c'était l'avant-dernier, alors qu'en fait je ne rejouais plus). Guillaume, ci-dessus, s'est développé autour du whisky et des lieux.

     

    Glen More (Jean-Luc)

    Beaucoup de tuiles pour Jean-Luc, et surtout plein de villages. Peut-être un peu trop.

     

    Glen More (moi)

    Et mon plateau, avec quelques ressources non utilisées. Dommage j'aurai pu finir deuxième probablement.

     

    Entre les deux versions, je ne sais pas laquelle je préfère : l'épure du premier, mais un peu léger, ou bien la version retravaillée très complète, mais aussi plus longue et complexe.

     

    [Points : 41 – 35 – 32]

    Durée de la partie : 1 heure

    Note personnelle : 7/10


    Puis nous avons pratiqué un jeu plus conséquent, à savoir Architectes du royaume de l'Ouest.

    Architectes du royaume de l'Ouest

    Pas forcément une belle partie pour moi, surtout que j'étais souvent en manque d'argent (mes camarades récupérant leurs ouvriers avant que je les envoie en prison).

     

    Architectes du royaume de l'Ouest (Jean-Luc)

    Jean-Luc a beaucoup joué sur le vice, et a pu rétablir sa situation à temps. Il avait en place de bons assistants.

     

    Architectes du royaume de l'Ouest (moi)

    Peu d'assistants pour moi, et en plus je finis dans le vice.

     

    [Points : 34 – 34 – 24]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 7,5/10


    Enfin, pour terminer la soirée tranquillement, mes acolytes découvrent Mission pas possible. Nous en ferons trois parties, pour une seule victoire il me semble. Assez addictif donc.


    votre commentaire
  • Je découvre, chez Éric et Karine, la réédition d'un très bon jeu de tuiles : Glen More II.

    Glen More II

    Il y a toujours la piste des tuiles (avec cette fois-ci cinq décomptes), plus ou moins les mêmes contraintes de placement, mais cette fois-ci  on peut aussi récupérer des personnages (équivalent des lieux dans la première mouture), ce qui permet d'avoir accès au deuxième plateau.

     

    Glen More II (les personnages)

    Sur ce deuxième plateau, on suit des chemins pour gagner des bonus immédiats, obtenir un pouvoir permanent, ou marquer des points. Une bonne idée.

    Le jeu est également modulaire : 8 petites boîtes peuvent être ajoutées au jeu. Ce jour-là, nous avons fait la course des bateaux.

     

    Glen More II (fin)

    La fin de partie, avec Éric en roi des personnages.

     

    Glen More II (Karine)

    Karine a eu beaucoup de mal à bien se développer, n'ayant pas vraiment de tuiles pour bien scorer.

     

    Glen More II (Éric)

    Éric (tout comme moi) a fait une erreur de placement, mais comme je l'ai dit, il a joué à fond sur les personnages.

     

    Glen More II (moi)

    Pour ma part, j'étais le roi de whisky et ai pu faire en premier le tour du plateau avec mon bateau.

     

    Cette réédition est très belle (bien qu'on puisse oublier certaines contraintes de pose), mais le jeu s'en trouve rallongé. Il faudrait voir avec d'autres modules, mais je ne suis pas plus convaincu que ça.

     

    [Points : 96 – 93 – 64]

    Durée de la partie : 2 heures

    Note personnelle : 7/10


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires