• Du tourisme

    Mes promenades, à Paris et ailleurs. C'est tout simple, mais c'est déjà bien.

  • Fin mai, une excursion en famille à Terra Botanica, un parc botanique d'attraction pour toute la famille. Et c'est ce qui m'a un peu déplu : ni complètement un parc d'attractions, ni complètement un parc botanique, difficile de bien s'y retrouver. En tout cas, c'est un très bon lieu en famille.

    Je vous offre quelques gros plans d'yeux-de poète, d'orchidées et autres papillons.

    Oeil-du-poète

     

    Oeil-du-poète

     

    Oeil-du-poète

     

    Oeil-du-poète

     

    Digitale

     

    Orchidée

     

    Orchidée

     

    Papillon

     

    Papillon

     

    Papillon

     

    Papillon

     

    Papillon

     

    Papillon

     


    votre commentaire
  • Pour l'accueil de mon frère et ma belle-sœur, une bonne ballade dans le quartier de Montmartre était tout indiquée.

     

    Souvenir d'Amélie Poulain

    Nous sommes ainsi passés devant la célèbre épicerie d'Amélie Poulain.

     

    Élysée-Montmartre

    Nous avons longé l'Élysée-Montmartre.

     

    Basilique du Sacré-Cœur

    Nous sommes remontés au Sacré-Cœur.

     

    Dans le village

    Nous avons déambulé derrière la place du Tertre.

     

    Hôtel de Soubise

    Le soir, comme c'était la Nuit des musées, nous avons découvert le musée des Archives nationales. Le musée ne vaut le coup que lors d'une expo temporaire; par contre l'hôtel particulier qui l'héberge est splendide.

     


    votre commentaire
  • Angers est aussi célèbre pour abriter le reste (environ un tiers de l'ouvrage a complètement disparu) de la plus grande tenture au monde, représentant l'Apocalypse de Saint-Jean, commandé par Louis d'Anjou à la fin du XIVe siècle. L'ouvrage faisait initialement 140 mètres de long et 6 mètres de hauteur, et n'était exposé que pour les grandes occasions. Aujourd'hui, on ne peut en voir "que" sur 103 mètres de long et les couleurs de l'endroit ont bien sûr complètement passé (ne subsistent surtout que le rouge et le bleu). Par contre, l'envers a conservé toutes les couleurs.

     

    Tapisserie de l'Apocalypse

    La tenture se décompose en six pièces (il a fallu huit ans pour la tisser), chaque pièce commençant par un grand lecteur, puis deux bandes horizontales de sept scènes.

     

    Premier lecteur

    Le premier lecteur.

    Pour connaître la signification de chaque scène, passez votre souris sur l'image pour avoir la légende.

    Les vieillards se prosternent

     

    La famine

    Ci-dessus et ci-dessous, deux des quatre cavaliers de l'Apocalypse. Signalons d'ailleurs que l'Apocalypse est un message d'espoir (cf. la dernières scène).

    La mort

     

    L'ange vide son encensoir

     

    Le naufrage (deuxième trompette)

    Les désastres des trompettes. Admirez ci-dessous comment la noyade est très bien rendue.

    Le naufrage (détail)

     

    L'aigle de malheur (quatrième trompette)

     

    Les sauterelles (cinquième trompette)

     

    Les myriades de cavaliers

    La myriade de cavaliers : une myriade représente une quantité de 1000. Difficile à représenter ! D'où l'astuce de 6 cavaliers (n'oubliez pas que 6 est le symbole du mal, de Satan), dont certains ressemblent à des Anglais (on est en pleine guerre de Cent Ans), écrasant 7 croyants (7 est le chiffre de Dieu).

     

    L'ange au livre

     

    Saint-Jean mange le livre

     

    Troisième pièce

    Début de la troisième pièce, centré sur les deux témoins.

     

    Le terrier

    Cet animal se cache, car Satan arrive.

     

    La femme revêtue du soleil

     

    Le dragon combat les serviteurs de Dieu

     

    La Bête de la mer

    Apparition de la deuxième Bête.

     

    Quatrième pièce

    Début de la quatrième pièce, avec la vision de la destruction de Babylone.

     

    Quatrième pièce

     

    Le lapin

    L'animal ressurgit...

     

    La moisson des élus

    devant la moisson des élus (Jésus est représenté en souverain, il y a donc aussi un message politique).

     

    L'ivraie

     

    Quatrième pièce

     

    Cinquième pièce

    Cinquième pièce.

     

    La prostituée sur les eaux

    La prostituée, symbole de la décadence (voyez plus loin la destruction de Babylone).

     

    La prostituée sur la Bête

     

    La chute de Babylone

     

    Le verbe de Dieu charge les Bêtes

    Sixième pièce, avec le triomphe du Bien.

     

    Sixième pièce

    Et l'avènement de la Jérusalem céleste.

     

    La Jérusalem céleste

     

    La mesure de la Jérusalem nouvelle

     

    Le fleuve coulant du trône de Dieu

    Dieu inonde le monde de ses bienfaits.

     

    Tapisserie de l'Apocalypse

    Une vue générale de la deuxième partie de la tapisserie.


    votre commentaire
  • Château d'Angers

    Découverte du magnifique château d'Angers, et ses 17 tours.

     

    Porte des Champs

    On contourne l'enceinte, admirant au passage la porte des Champs, et les douves (qui n'ont jamais été en eau, la Maine passant à côté) avec un jardin à la française.

     

    Jardin des douves

     

    Enceinte

     

    Panorama du Bout du Monde

    Avant d'entrer dans le château, panorama (image cliquable) sur la Maine.

     

    La cour intérieure est constituée de plusieurs jardins, n'hésitez pas à cliquer sur les photos, pour admirer ceux-ci.

    Jardin intérieur

    Jardin intérieur

     

     

    Chapelle et logis royal

    Le logis royal du XVe siècle, attenant à la chapelle (bien volumineuse).

    Châtelet

    Le châtelet, très particulier car il est sur une base trapézoïdale, et non rectangulaire.

     

    Blason d'Anjou

    Le blason de la famille d'Anjou.

     

    Famille d'Anjou

    L'arbre généalogique.

     

    Châtelet

    Le châtelet, après avoir passé le porche.

     

    Ancien château

    Les murs de l'ancienne grande salle du château remontait au Xe siècle.

     

    Logis royal et chapelle

    Une autre vue sur le logis royal (évidemment, le style architectural fait penser au château de Nantes).

     

    Oratoire seigneurial

    L'oratoire seigneurial (qui a perdu ses décorations), dans la chapelle.

     

    Chapelle et logis royal

    Dernière vue sur la chapelle et le logis royal, puis retournons-nous sur la tour du Moulin, la seule ayant gardé sa hauteur d'origine, car un moulin à vente fut construit à son sommet.

     

    Tour du Moulin

     

    Tour du Moulin

     

    Panorama depuis les remparts

    Depuis le chemin des remparts, une très belle vue sur la cathédrale (à gauche) et l'intérieur du château (à droite). Image cliquable.

    Cathédrale Saint-Maurice

    La cathédrale Saint-Maurice, que nous n'aurons malheureusement pas le temps de visiter.

     

    Vignes

    Les vignes, constitutives du jardin médiéval.

     

    Cour

     

    Logis du gouverneur

    Le logis du gouverneur, quand le château a été réhabilité en prison, est accolé à la porte des Champs.

     

    Porte des Champs

    Heureusement on ne sort pas par là (il doit y avoir une vingtaine de mètres de vide derrière.


    votre commentaire
  • Promenade dans le centre de Nantes, entre Talensac et la place du Cirque.

     

    Église Saint-Similien

    Cela permet de découvrir l'église Saint-Similien, de style néo-gothique du XIXe. La façade n'est pas très jolie, car le clocher n'a jamais été construit.

     

    Église Saint-Similien

    Quelques gargouilles, parfois bien cachées.

     

    Église Saint-Similien

     

    Église Saint-Similien

    Une très belle nef.

     

    Église Saint-Similien

    Un puits antique, et quelques bourdons (ceux devant être mis dans le clocher ?)

    Église Saint-Similien

     

     

    Allée arborée

    Une allée reposante, idéale pour lire un bon bouquin.

     

    Rue Jean-Jaurès

    Un pan de mur coupé, éloge aux bâtisseurs.

     

    Rue Jean-Jaurès

     

    Rue Jean-Jaurès

     

    Rue Jean-Jaurès

     

    Place Sainte-Élisabeth

    Un banc bien spécial, place Sainte-Élisabeth.

    Place Sainte-Élisabeth

     

    Place Sainte-Élisabeth

     

    Quelques vestiges, du temps où l'automobile n'existait pas :

    Rue Jean-Jaurès

     

    Rue Jean-Jaurès

     

    Des passages méconnus, très agréables, derrière la place de Bretagne.

    Ruelle du Petit-Bourgneuf

     

    Rue Didienne

     

    Rue Didienne

     

    Ruelle du Petit-Bourgneuf

     

    Vers la place Bretagne

    Au premier plan, la base d'une tour de l'ancien mur d'enceinte. Au fond, la tour Bretagne.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique