• Du tourisme

    Mes promenades, à Paris et ailleurs. C'est tout simple, mais c'est déjà bien.

  • Parcours

    Dernière belle journée estivale en 2019, dernière promenade. Patrimoniale, puisque nous sommes le 21 septembre.

     

    Toutes les photos d'immeubles et de maisons que vous allez voir ont été construites par de grands architectes, pendant les années 1920 et 1930. Je n'en connais aucun, sauf un !

     

    Rue Denfert-Rochereau

     

    Rue Denfert-Rochereau

    Le Corbusier a réalisé l'immeuble ci-dessus.

     

    Rue de la Tourelle

     

    Immeuble de Le Corbusier

    Une autre réalisation de Le Corbusier. Il a vécu dans l'appartement-atelier du dernier étage.

     

    Entrons dans la rue du Belvédère, aux biens belles constructions.

    Rue du Belvédère

     

    Rue du Belvédère

     

    Rue du Belvédère

     

    Rue du Belvédère

     

    Rue du Belvédère

     

    La promenade se finit en traversant le jardin des serres d'Auteuil.

    Jardins des serres d'Auteuil

     

    Heliconia rostrata

     

    Serre tropicale

     

    Volière aux perruches

     

    Fleur

     

    Palmarium

     

    Serres d'Auteuil

     


    1 commentaire
  • Vous avez aimé le cimetière ? Continuons avec les catacombes de Paris, entre Denfert et Montsouris.

    Les catacombes sont aménagées dans d'anciennes carrières et ont été, dès l'origine, une destination "touristique".

     

    Doublure de Paris

    Pour circuler dans les carrières sont perdre son orientation, ces plaques de rues (dont certaines ont été renommées) permettent de se situer. Les différents couloirs des carrières forment la "doublure" de Paris.

     

    Travaux de consolidation

    Ces marques indiquent des travaux de consolidation dans les carrières, et indiquent les dates d'intervention (un peu comme les dates inscrites dans l'asphalte des trottoirs parisiens).

     

    Aqueduc d'Arcueil

    Derrière ce mur coule l'eau de l'aqueduc.

     

    Catacombes

    Bel ouvrage de consolidation, non ? Au fait, on est à 20 mètres sous la surface.

     

    Entrée de l'ossuaire

    Et voici enfin l'entrée de l'ossuaire.

     

    Origines de l'ossuaire

    L'origine de ces catacombes aménagées.

     

    Ossements

    Un mur d'ossements, avec un panneau indiquant leur provenance. Ces murs de crânes et de tibias sont appelées "hagues", par référence aux carrières.

     

    Maxime

    L'une des nombreuses maximes, pour inspirer "respect, méditation et effroi" aux visiteurs.

    Ossements

     

    Fontaine de la Samaritaine

    Une fontaine utilisée par les carriers.

     

    Maxime

     

    Révolution

    Avant l'aménagement des catacombes, l'ossuaire servait de margue pendant la Révolution française, comme le rappelle ces stèles.

     

    Couloir

     

    Ossements

    Impressionnant, non ? l'équivalent de 6 millions de personnes sont "stockées" ici.

     

    Calvaire osseux

     

    Rotonde des tibias

    Ce mur circulaire entour un pilier de soutènement.

     

    Croix de la rotonde

     

    À l'origine

    Ce furent les premiers ossements déposés dans les catacombes.


    1 commentaire
  • Bertrand Beyern est un nécrosophe, qui propose régulièrement des visites de cimetières parisiens, auprès de tombes de personnes célèbres (ou moins). Aujourd'hui, partons dans le cimetière de Montmartre (10 ha, tout de même).

    Le cimetière

     

    Tombe d'un architecte

    La tombe d'un architecte, reprenant toute la symbolique mortuaire (que je vous laisse chercher).

     

    Tombe de Dalida

    La tombe de Dalida.

     

    Vioduc de Caulaincourt et cimetière

    Le viaduc de Caulaincourt, traversant le cimetière. Pauvres tombes à l'ombre de l'ouvrage d'art, comme celle de Labiche (ci-dessous).

     

    Caveau d'Eugène Labiche

     

    Tombre de Cavaignac

    La plus belle tombe funéraire, selon certains : Cavaignac y est représenté dans son linceul.

     

    Tombe circassienne

    Une tombe circassienne.

     

    Tombe de Siné

    La tombe de Siné, cachée derrière un caveau moderne.

     

    Cénotaphe de Zola

    La tombe de Zola (avant qu'il ne parte au Panthéon).

     

    Tombe

     

    Tombe

    Un peu "m'as-tu vu" comme stèle, non ?

     

    Tombe de François Truffaut

    La tombe de François Truffaut. Vous voyez pourquoi ? (en-dehors du nom, bien sûr !).

     

    Tombe d'Alexandre Dumas fils

    La tombe d'Alexandre Dumas fils.

     

    Tombe de Kamienski

    La tombe du soldat polonais Kamienski, tombé à Marengo.

     

    Tombe de la princesse Soltikoff

    Une tombe aristocratique.

     

    Tombe d'Offenbach

    La tombe d'Offenbach.

     

    Tombe de Dick Rivers

    La tombe de Dick Rivers.

     

    Tombe de Michel Berger et de France Gall

    La tombe de Michel Berger et de France Gall.

     

    Ancienne tomebe de Nijinski

    L'ancienne tombe de Nijinski (l'histoire de sa mort et de ce qui s'en suivit n'est pas gaie).

     

    Chat.L.M.

    Un peu de légèreté, avec une cabane où peuvent se reposer les chats du cimetière (il y aurait 80 chats, et une dizaine de ces maisons en bois).


    votre commentaire
  • Quelques jours passés à Nantes pendant le pont de l'Assomption m'auront permis de connaître des lieux méconnus.

     

    Cheminée des échevins

    Une artiste peintre, dans le cadre du Voyage à Nantes, a décidé de mettre en relief cette cheminée, très connue des Nantais. Ici se trouvait l'ancienne maison des échevins.

     

    Pièces interdites dans le château de Nantes

    Et voici un plan du château des ducs de Bretagne, qui vous permettra de situer ce que je vais parler par la suite.

     

    Vieux Donjon

    Et on commence par rentrer dans la plus vieille tour du château, celle dite du Vieux Donjon (alors que c'est une tour de défense), sur la gauche. Plusieurs constructions y ont été accolées, dont la plus récente est la Conciergerie. Quand on prend l'escalier, on remarque bien les différentes époques successives.

     

    Dans le Vieux Donjon

    Nous voici en haut de la tour, où une terrasse en pente a été construite il y a plusieurs décennies pour faire glisser la pluie. La charpente fut installée plus tard, et vous pouvez remarquer une ancienne âtre.

     

    Logis

    De retour dans la cour, une belle vue sur les bâtiments les plus imposants : le Grand Logis (qui date de François II de Bretagne), la tour de la Couronne d'Or (contemporaine d'Anne de Bretagne) et le Grand Gouvernement, réaménagé sous Louis XIV.

     

    Fenêtre

    Nous, cette fenêtre ne donne pas sur la chambre d'Anne de Bretagne (elle est dans la tour de la Rivière !) mais sur la bibliothèque des employés du château.

     

    Tour de la Couronne d'Or

    Nous voici au pied de la tour de la Couronne d'Or. Nous monterons jusqu'à la deuxième loggia, puis sur la terrasse du toit. Et le vertige m'aura encore pris, mais j'arriverai tout de même à en profiter.

     

    Vue depuis la loggia

    Vue sur la cour intérieure depuis la loggia : Conciergerie à gauche, Harnachement à droite.

     

    Cheminée

    Une belle cheminée, dans une petite pièce.

     

    Pièces interdites dans le château de Nantes

    Vue nantaise depuis la terrasse (image agrandie en cliquant dessus) depuis la cathédrale jusqu'à la gare et la tour LU.

     

    Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

    La cathédrale de Nantes, à demi-masquée par les cheminées du château.

     

    Hôtel-Dieu

    Vue sur l'Hôtel-Dieu.

     

    Terrasse de la tour

    La terrasse (peu large) de la tour depuis la tour du Port.

     

    Sortons maintenant du château.

    Sculpture

    Lire permet de s'évader, semble dire cette sculpture.

     

    Tour LU

    Un des nombreux nids d'un artiste japonais, toujours dans le cadre du Voyage à Nantes.


    votre commentaire
  • Parcours

    Et voici le circuit réalisé autour de Crécy, soit 3 heures de marche, avec un petit dénivelé de 80 mètres.

     

    Grand Morin

    On quitte Crécy par un pont sur le Grand Morin.

     

    Campagne briarde

    Après avoir pris un chemin longeant (à peu près) la rivière, une petite montée sur Voulangis. Et petite vue sur Montbarbin.

     

    Quelques fleurs

    Des petites fleurs, qui essayent de se cacher le long des champs de blé.

    Champ

     

    Église de Villiers

    Si Voulangis n'avait que peu d'intérêt, ce n'est pas le cas de Villiers-sur-Morin, qui semble avoir copié sur Crécy (une église blanche, et un ru-brasset, malheureusement presque à sec).

     

    Église de Villiers

     

    Petit brasset

     

    Monument à Servin

    Servin a aussi été un peintre (à moins qu'il n'ait accueilli, je ne sais plus).

     

    Panorama briard

    On revient maintenant sur Crécy.

    À travers champs

     

    Mais avant, faisant un petit détour d'une demie heure à la collégiale du XIIIe, qui fête cette année ses 800 ans. Malheureusement, pour la visiter, il aurait fallu réserver auprès de l'office du tourisme. Mais l'extérieur vaut le coup d'œil.

    Collégiale

     

    Collégiale

     

    Collégiale

     

     

    Collégiale

     

    Collégiale

     

    Nef de la collégiale

     

    Ancienne mairie

    L'ancienne mairie, maintenant école de musique.

     

    Lavoir

    Un lavoir, juste à côté de la collégiale.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique